Offre Summer Deal ! Économisez 400 € !

Le médecin réalise le patient réalise les examens préopératoire Elithair Pre-Test System avec le TrichoScan

Comment savoir quand faire des implants capillaires ?

Vous êtes décidé de faire une greffe de cheveux, mais vous hésitez encore sur plusieurs aspects : le choix de l’établissement, la date ou si vous remplissez les critères d’éligibilité pour faire des implants capillaires ?

Pas de panique ! Elithair vous liste l’ensemble de ses informations dans cet article pour vous orienter de la meilleure des manières.

Sommaire


  1. Quand est-il temps de faire une greffe de cheveux ?
  2. Stabiliser sa chute avant toute intervention
  3. Y a-t-il une saison particulière pour des implants capillaires ?
  4. Chaque cas est unique lorsqu’il s’agit d’une greffe de cheveux

Quand est-il temps de faire une greffe de cheveux ?


La salle de consultation du Dr balwi pour accueillir ses patients

En théorie, vous pouvez faire une session d’implants capillaires du moment que vous êtes majeur et en bonne santé. Dans la pratique, c’est un peu différent selon le stade et la cause de votre calvitie.

Il y a tout de même un moment que l’on pourrait qualifier d’idéal pour cet acte de chirurgie capillaire. Celui-ci dépend non pas de votre âge, mais du stade d’évolution de votre calvitie.

Pour savoir quand faire des implants capillaires, surveillez l’évolution de votre perte de cheveux grâce à l’échelle Hamilton-Norwood.

Pour vous décider à quel moment opportun, vous devez envisager une greffe capillaire, vous devez surveiller deux points essentiels.

L’importance d’une calvitie visible

On ne pratique pas la greffe de cheveux dès les premiers éclaircissements du cuir chevelu. D’abord, parce qu’une calvitie commence par un affinement et une perte de densité des cheveux, et non directement leur chute.

Il faut donc attendre que celle-ci ait lieu et soit manifeste. Quand la ligne frontale recule ou que le vertex (tonsure) commence à se faire visible par exemple.

En effet, il est nécessaire d’avoir de l’espace entre les unités folliculaires pour pouvoir procéder sereinement à une implantation. Si on transplante de nouveaux follicules alors que ceux présents sont encore très rapprochés, on risque de les endommager.

Stabiliser sa chute avant toute intervention


Une chirurgie d’implants capillaires, par exemple via la greffe DHI, est réalisée quand la perte est stabilisée. Pire, si la chute progresse, il se pourrait bien que le résultat finisse par être très inesthétique.

C’est pour cette raison de stabilité que l’on déconseille souvent la transplantation capillaire aux très jeunes adultes. À ce moment de la vie, le corps continue à se développer encore et les hormones sont très actives.

Or, nous savons que les changements hormonaux influent sur la chute de cheveux. Il est donc prudent d’attendre la fin des tempêtes hormonales. Il est aussi possible d’aider la calvitie à se stabiliser grâce à des compléments alimentaires ou un traitement médicamenteux.

Attendre… mais pas trop longtemps

Finalement, il n’y a pas de réponse unique à cette question. Une greffe de cheveux est recommandée lorsque la perte de cheveux est suffisamment importante pour avoir un impact négatif sur l’estime de soi.

Cela arrive souvent entre 25 et 40 ans : voilà pourquoi cet âge est souvent indiqué comme celui de la greffe de cheveux. Besoin d’un repère autre que l’échelle Hamilton-Nordwood ? Utilisez Elit-skala d’Elithair pour vous donner une première idée de votre avancée dans votre perte capillaire.

Sous anesthésie locale, on prélève des follicules pileux à l’arrière de la tête, aussi appelée la zone donneuse. On les réimplante ensuite dans les zones dégarnies ou la zone receveuse. La zone donneuse ne doit pas être trop affaiblie au risque que le nombre de greffons soit trop bas.

… et les femmes dans tout ça ?

Un bilan de santé est obligatoire pour déterminer l’origine. Grossesse, ménopause, maladie hormonale peuvent déclencher une perte capillaire temporaire. Si toutes ses pistes sont écartées, l’alopécie de traction ou l’alopécie androgénétique sont recherchées. Un spécialiste du cheveux propose en alternative un traitement atopique ou la greffe de cheveux.

Y a-t-il une saison particulière pour des implants capillaires ?


La meilleur saison pour décider de votre greffe est la vôtre : été, hiver et même automne et printemps, peu importe !

Nous vous conseillons de choisir le moment de l’année où vous pouvez être au calme et vous reposer. Car, une greffe capillaire reste une intervention chirurgicale dont le corps doit récupérer. Quand on va faire des implants capillaires, il faut idéalement oragniser la préparation et le processus de cicatrisation :

  • Arrêter de fumer 15 jours avant et après l’intervention
  • Ne pas consommer d’alcool 7 jours avant et 10 jours après la greffe
  • Dormir sur le dos les 10 premiers jours
  • Porter un bandeau les 3 premiers jours
  • Attendre 2 semaines avant que les rougeurs et croûtes disparaissent
  • Stopper le sport pendant 15 jours, voire 6 semaines pour les activités physiques intenses
Examen pour le traçage de la nouvelle capillaire d'un patient Elithair

Chaque cas est unique lorsqu'il s'agit d'une greffe de cheveux


Au-delà de savoir à quel moment vous devez faire vos implants capillaires, il faut faire attention à plusieurs critères. Pour optimiser le résultat final, sélectionnez votre clinique en fonction de la technique de greffe et le nombre de greffons nécessaires. La transparence pour le suivi de votre post-opératoire lors de votre retour dans votre pays.

La récupération d'une chevelure dense et naturelle est gage d'une solution durable avec une croissance et une chute similaire aux cheveux naturels.

Besoin plus de précisions pour une greffe de cheveux en Turquie ? Contactez nos experts pour un bilan capillaire gratuit et sans engagement.