MISE À JOUR SUR LE CORONAVIRUS (COVID-19): En savoir plus

MISE À JOUR SUR LE CORONAVIRUS (COVID-19) :En savoir plus

antidépresseur et perte de cheveux sont-ils liés

Les antidépresseurs peuvent-ils provoquer une perte de cheveux ?

Vous suivez un traitement contre la dépression et prenez des médicaments ? Malheureusement la croissance de vos cheveux diminue et vous remarquez que cela affecte votre moral. Il n’est pas rare que la combinaison antidépresseur et perte de cheveux soit liées.

Il s’agit effectivement d’un des effets secondaires les plus courants des médicaments utilisés contre la dépression. Nous allons vous expliquer dans cet article les causes et solutions possibles.

SOMMAIRE


  1. Quels sont les effets secondaires des antidépresseurs ?
  2. Quels sont les liens entre antidépresseurs et perte de cheveux ?
  3. Comment diagnostiquer une calvitie liée à un traitement contre la dépression ?
  4. Antidépresseur et perte de cheveux, quels sont les traitements possibles ?
  5. Le lien entre antidépresseurs et perte de cheveux est malheureusement courant, mais peut être traité !

Quels sont les effets secondaires des antidépresseurs ?


L’un des principaux effets secondaires des médicaments contre la dépression est la calvitie dans 70% des cas. Ici le cycle pilaire est déterminant pour l’intensité de la chute des cheveux.

Par exemple une alopécie causée par les antidépresseurs ne sera pas visible pendant la phase de repos. Par contre une calvitie complète se formera en quelques semaines pendant la phase de croissance de vos cheveux.

Dans ce cas seule une consultation effectuée par votre médecin ou un dermatologue permettra de connaître la cause. Dans le cas d’un lien entre antidépresseur et perte de cheveux, ils pourront éventuellement modifier le traitement.

Quels sont les liens entre antidépresseurs et perte de cheveux ?


antidépresseurs et perte de cheveux font souvent mauvaix ménage

Les antidépresseurs sont connus pour inverser la phase de repos du cycle pilaire. Notamment car le traitement à la fluoxétine, à la doxépine ou à l’imipramine entraîne des pelades particulièrement graves. Plus précisément, le taux de chute se situe entre 30 et 70 % selon la réaction de l’organisme.

Une autre raison du problème des cheveux est la maladie sous-jacente elle-même. La dépression favorise l’alopécie, qui peut être aggravée par les médicaments et finalement conduire à une perte de cheveux diffuse.

Afin d’établir avec certitude le lien entre la perte de cheveux et les antidépresseurs, un diagnostic effectué par votre médecin traitant est une nécessité absolue.

Comment diagnostiquer une calvitie liée à un traitement contre la dépression ?


Au début du traitement il est difficile de faire le lien entre antidépresseurs et perte de cheveux. Les symptômes ne surviendront donc que quelques mois après le début du traitement.

Il existe aussi des cas où les cheveux ne tombent qu’après la fin du traitement. Cela à pour effet de rendre le diagnostic encore plus difficile à déterminer.

Néanmoins il faudra être patient, même si votre médecin détermine le psychotrope comme étant la cause d’une alopécie. La réduction de la dose ou le passage à un autre antidépresseur ne peuvent qu’être effectuées après consultation médicale.

À ce titre, un spécialiste recommandera souvent d’attendre la fin du traitement. Votre santé mentale est très importante et doit avant tout être rétablie. Par la suite plusieurs solutions sont possibles, selon le type de perte de cheveux dont vous êtes atteint.

Antidépresseur et perte de cheveux, quels sont les traitements possibles ?


quels sont les traitements possibles contre une alopécie lié à la dépression

Sachez que dans le cas d’un lien entre antidépresseurs et perte de cheveux, il est possible de les faire repousser. Cela est possible avec, par exemple, un changement du régime alimentaire.

Concernant les restaurateurs capillaires, ceux-ci ne sont malheureusement pas très efficaces. Quand aux produits de soins pour cheveux, ceux-ci sont avant tout dédié à leur croissance.

La seule solution pérenne pour retrouver une chevelure dense va donc consister en la chirurgie capillaire. Plus précisément avec la méthode de greffe de cheveux DHI.

Lors de cette intervention peu invasive, des greffons sont prélevés sous anesthésie locale de la zone donneuse. Ceux-ci sont ensuite transplantés dans les points chauves de votre cuir chevelu.

Après une période de trois à six mois, de nouveaux cheveux repoussent et la calvitie n’est plus qu’un mauvais souvenir. Par contre un intervention d’implant capillaire ne pourra être effectué en même temps qu’un traitement contre la dépression.

C’est pour cela qu’à Elithairtransplant nous conseillons toujours à nos patients de fixer la date d’une greffe après l’arrêt total de la prise d’antidépresseurs.

Le lien entre antidépresseurs et perte de cheveux est malheureusement courant, mais peut être traité !


Les liens entre antidépresseurs et perte de cheveux se produisent très fréquemment. Comme il n’est pas possible d’interrompre le traitement en cours, vous devez donc vous armer de patience.

Il est, en effet, important que votre dépression soit traitée avant d’agir contre une alopécie. La prise du médicament contre la dépression affecte le cycle pilaire. Notamment en modifiant la phase de repos de vos cheveux et, in fine, entraînant leur perte.

Bien que la chute des cheveux soit un effet secondaire désagréable pouvant entraîner une perte de confiance en soi. Celle-ci ne pose pas de risque pour la santé ou de problèmes irréversibles.

Vous avez d’autres questions à ce sujet ou souhaitez avoir plus de précisions sur nos prestations ? Alors n’hésitez pas à contacter nos conseillers qui se feront un plaisir de vous répondre. Ils peuvent, en plus, vous proposer un bilan capillaire gratuit et sans engagement.

N’attendez plus si vous souhaitez bénéficier de l’expertise du Dr. Balwi et d’Elithairtransplant et retrouver votre chevelure grâce à la greffe capillaire en Turquie !

4 Replies to “Les antidépresseurs peuvent-ils provoquer une perte de cheveux ?”

  1. Bonjour
    Est ce que le xanax 2,5 mg fait perdre les cheveux ?
    Je prend un traitement coronarien et inibeur de la pompe à proton (inexum 40 mg pour l estomac)

    Je prend une moitié au coucher depuis 2015

  2. Bonjour,
    Savez-vous si les cheveux qu’on a perdu peuvent repousser après l’arrêt du traitement aux anti-dépresseurs?

    Merci beaucoup!

  3. J ai pris l ametryl 10 mg une comprimé la nuit depuis deux ans ,depuis trois mois j ai eu une chute de cheveux tres grave ,je suis très anquite,j utilisee un shampoo ACM, et alppexy spray,et j ai demenuee la prise de l antidepresseur a un quarre depuis une semaine,donnez mpu une soltution et merci attention

Votre adresse e-mail ne sera pas enregistrée.