Offre Summer Deal ! Économisez 400 € !

perte de cheveux après une radiothérapie

La radiothérapie m’a fait perdre mes cheveux, que faire ?

Les traitements contre le cancer sont tristement célèbres pour leurs effets sur la chevelure. Dans une moindre mesure que la chimiothérapie, la radiothérapie entraîne parfois une perte de cheveux.

Nous abordons dans cet article la question de la radiothérapie et de ses effets sur les cheveux. Nous verrons notamment dans quels cas la chirurgie capillaire peut être utile.

Sommaire


  1. Quand est-ce que la radiothérapie provoque une alopécie ?
  2. Radiothérapie, perte de cheveux : les raisons
  3. Mes cheveux vont-ils repousser après une radiothérapie ?
  4. La greffe de cheveux est-elle une solution viable ?
  5. Conclusion : retrouver ses cheveux après une radiothérapie est possible

Quand est-ce que la radiothérapie provoque une alopécie ?


radiothérapie et perte de cheveux sont ils lies

Contrairement à la chimiothérapie, la radiothérapie ne va pas toujours entraîner une alopécie. En effet, radiothérapie et perte de cheveux ne riment que lorsque l’on dirige les rayons directement sur le cuir chevelu.

Une radiothérapie consiste à irradier les cellules cancéreuses de l’organisme afin de les empêcher de se multiplier. Ce traitement contre le cancer permet réduire la taille d’une tumeur jusqu’à la faire disparaître.

Les follicules pileux sont extrêmement sensibles à l’exposition à un rayonnement élevé. Si les rayons doivent traverser le cuir chevelu pour atteindre une masse cancéreuse, alors les cheveux touchés tombent.

Radiothérapie perte de cheveux : les raisons


La chute de cheveux commence 2 à 3 semaines après le début d’une radiothérapie. Même si temporaire, ce traitement a un effet négatif sur la chevelure.

Plus le rayonnement est fort, plus la perte de cheveux est importante. Contrairement a une chimiothérapie, on ne peut pas utiliser de casques réfrigérants pour empêcher la chute des cheveux liée à la radiothérapie.

La calvitie qui se forme est généralement circulaire et augmente graduellement, laissant nue la zone traitée. Il est très rare qu’une radiothérapie cause la perte de tous les cheveux et poils du corps. Les pathologies capillaires liées au traitement par radiation se limitent au site irradié.

Si vos cheveux s’affinent lors d’une radiothérapie, la cause est sûrement d’ordre psychologique. La dépression et le stress influencent énormément la perte de cheveux. La pelade cesse dès que votre organisme est guéri et que celui-ci à retrouvé un équilibre.

Mes cheveux vont-ils repousser après une radiothérapie ?


Dans la majorité des cas où ce traitement conduit à une chute de cheveux, ceux-ci repoussent entre 3 et 6 mois après la fin de la radiothérapie.

C’est plus long que pour une chimiothérapie où les cheveux se mettent à repousser dès que le traitement n’est plus administré. Il arrive cependant que rien ne repousse.

En effet, les tumeurs au cerveau sont souvent difficiles à traiter. Les faire disparaître requiert souvent des radiations puissantes que l’on administre à plusieurs reprises sur la zone à traiter.

La conséquence est un affaiblissement des follicules pileux. Une radiothérapie touchant le cuir chevelu pendant plusieurs mois peut entraîner la mort complète des unités folliculaires dans la zone correspondante. Dans ce cas, la croissance naturelle des cheveux ne reprendra pas une fois le traitement terminé.

Plus le traitement dure et plus les radiations sont intenses, plus la perte de cheveux risque d’être définitive. À l’inverse, pour des radiations courtes et moins intenses, les cheveux repoussent en l’espace de quelques semaines.

La greffe de cheveux est-elle une solution viable ?


une greffe peut elle faire repousser les cheveux apres une radiotherapie

Tout d’abord, sachez qu’on ne peut traiter une perte de cheveux après une radiothérapie qu’une fois celle-ci finie. En effet, on attend avant tout de voir si et comment les cheveux repoussent de manière naturelle.

Pendant ce délai, il est possible de porter une prothèse capillaire – prises en charge par la sécurité sociale – ou se couper les cheveux courts.

Nous avons vu que dans le cadre d’une radiothérapie, les cheveux repoussent généralement 3 à 6 mois après le traitement.

Cela étant dit, leur couleur et texture peuvent être différentes et ils seront plus ou moins denses voire repoussent en plaques. Enfin dans certains cas, la pousse capillaire n’est plus possible.

Les implants capillaires pour densifier ses cheveux

C’est dans ces cas que la chirurgie capillaire intervient, notamment grâce à la méthode DHI. Elle améliore le volume des cheveux ou corrige la présence de zones chauves là ou la radiothérapie a causé une perte de cheveux.

Quoiqu’il en soit, il faut toujours informer la clinique du cheveu que c’est une radiothérapie qui a causé la perte des cheveux.

Communiquez-le dès l’entretien préliminaire. Ainsi, nous pourrons évaluer si votre organisme sera apte à gérer une telle intervention.

Or, dans le cadre d’une perte de cheveux après une radiothérapie, on commence par évaluer l’ampleur des dégâts causés aux follicules pileux.

Conclusion : retrouver ses cheveux après une radiothérapie est possible


La perte de cheveux après une radiothérapie n’arrive que si les radiations sont dirigées sur le cuir chevelu. Si c’est le cas, les cheveux de la zone irradiée tombent.

Selon l’intensité du rayonnement et la durée du traitement, l’alopécie est alors temporaire ou permanente. Il arrive que les unités folliculaires soient détruites et ne repoussent donc pas après la fin du traitement.

La plupart du temps cependant, les cheveux repoussent dans un délai de 3 à 6 mois. Si ce n’est pas le cas, on peut alors procéder à une greffe capillaire pour corriger la perte de cheveux après une radiothérapie.

FAQ

Quels sont les mécanismes biologiques de la perte de cheveux due à la radiothérapie ?

La radiothérapie endommage les follicules pileux en ciblant les cellules cancéreuses, ce qui perturbe le cycle de croissance des cheveux.

Quels sont les symptômes précoces de la perte de cheveux après radiothérapie ?

Les premiers signes incluent une sensibilité du cuir chevelu, des plaques chauves et un amincissement des cheveux.

Quelle est la différence entre la perte de cheveux due à la radiothérapie et à la chimiothérapie ?

La radiothérapie cible spécifiquement une zone, provoquant une perte de cheveux localisée, tandis que la chimiothérapie affecte l’ensemble du cuir chevelu.

Quels soins capillaires spécifiques peuvent être suivis pendant la radiothérapie pour minimiser les dégâts ?

Utiliser des shampoings doux, éviter les coiffures serrées et protéger le cuir chevelu des rayons UV peut aider à minimiser les dommages.

Quels sont les effets psychologiques de la perte de cheveux après une radiothérapie et comment les gérer ?

La perte de cheveux peut entraîner une baisse de l’estime de soi et du stress; consulter un psychologue et rejoindre des groupes de soutien peut être bénéfique.

Les cheveux repoussent-ils toujours de la même texture et couleur après une radiothérapie ?

Non, la texture et la couleur des cheveux peuvent changer; ils peuvent repousser plus fins, plus bouclés ou d’une couleur différente.

Quels sont les traitements expérimentaux ou les nouvelles recherches pour la repousse des cheveux après radiothérapie ?

Des recherches sont en cours sur les thérapies par cellules souches et les nouveaux médicaments pour stimuler la repousse des cheveux.

Comment la nutrition influence-t-elle la repousse des cheveux après une radiothérapie ?

Une alimentation riche en vitamines et minéraux, notamment en biotine, zinc et fer, peut favoriser la santé des follicules et la repousse des cheveux.

Existe-t-il des casques ou dispositifs spécifiques pour protéger les cheveux pendant la radiothérapie ?

Contrairement à la chimiothérapie, il n’existe pas de dispositifs réfrigérants efficaces pour prévenir la perte de cheveux due à la radiothérapie.

Quels sont les critères pour être un bon candidat pour une greffe de cheveux après une radiothérapie ?

Les critères incluent la santé générale du patient, la densité des cheveux donneurs, et l’absence de maladies du cuir chevelu actives.