Infection après une greffe de cheveux

Comment éviter les infections après une greffe de cheveux ?

La greffe de cheveux est avant tout une intervention chirurgicale. Un risque d’infection après une greffe de cheveux est par conséquent toujours présent.

C’est le sujet abordé dans cet article. Nous y parlerons de la fréquence des infections, des facteurs qui augmentent le risque et conclurons par 6 conseils pour les réduire.

Sommaire


  1. Les infections après une greffe de cheveux sont-elles fréquentes ?
  2. Quels sont les facteurs de risques ?
  3. Nos 6 conseils pour éviter une infection après une greffe de cheveux
  4. Conclusion

Les infections après un implant cheveux sont-elles fréquentes ?


Cette opération de chirurgie esthétique fait partie des interventions chirurgicales les moins invasives. Selon de nombreuses études scientifiques, une infection arrive après moins d’1% des greffes de cheveux.

Ce risque est très faible pour plusieurs raisons. Premièrement, le cuir chevelu est très vascularisé et un bon apport sanguin permet aux tissus de mieux se réparer.

Ensuite, les incisions pratiquées sont minuscules et peu profondes. Le processus de guérison est rapide et donc une exposition aux bactéries reste faible.

Traitée à temps, une légère infection après une greffe de cheveux n’aura pas de conséquences dramatiques. En revanche, sans prise en charge, elle peut évoluer vers une nécrose.

Quand une infection après une greffe de cheveux s’aggrave : la nécrose

La nécrose est la mort anormale et non programmée d’une cellule ou d’un tissu. C’est une conséquence de la privation d’afflux sanguin et se manifeste par une tache sombre.

Cependant, après une greffe de cheveux, une nécrose n’est pas toujours due à une infection. Si trop d’ unités folliculaires ont été prélevées ou implantées, la circulation se coupe sur une zone du cuir chevelu.

Voyons maintenant quelles sont les causes favorisant une infection après une greffe de cheveux.

Quels sont les facteurs de risques ?


Le diabète

Les personnes diabétiques ont une déficience immunitaire. Ils sont donc plus susceptibles de développer une infection après une greffe de cheveux.

Pour parer à cela, en plus de suivre leur cicatrisation de près, on leur prescrit généralement des antibiotiques prophylactiques.

Le tabagisme

La consommation de tabac nuit à la guérison après une opération. La nicotine, le monoxyde de carbone et le cyanure d’hydrogène affectent la capacité de cicatrisation.

Qui plus est, le tabac perturbe le transport des globules blancs. Or, ce sont eux qui aident l’organisme à combattre les maladies.

De fait, le taux d’infection d’environ 2% chez les non fumeurs passe à 12% pour les personnes consommant du tabac régulièrement.

La méthode d’extraction des greffons

Il existe deux façons d’extraire les greffons lors d’une transplantation capillaire : la FUT et la FUE. La première consiste à prélever une bande de peau dans la zone donneuse, la seconde permet de prélever les racines des cheveux une par une.

La FUT demande une suture à l’endroit de la bande de peau, augmentant le risque d’infection.

Le manque d’hygiène

Pour éviter une infection après une greffe de cheveux, la salle d’opération doit être aseptisée

Sans surprise, le manque d’hygiène est un des plus gros facteurs de risques vous exposant à une infection après une greffe de cheveux.

Locaux et outils

L’établissement de santé doit stériliser ses salles d’opération et ainsi que son matériel utilisé pendant l’opération.

Cuir chevelu

Pour accueillir vos implants capillaires, l’équipe médicale doit assainir votre cuir chevelu avec un désinfectant avant l’opération.

Soins post opératoires

Pour éviter tout risque d’infection, les soins post opératoires sont obligatoires après une greffe de cheveux. La clinique vous explique le protocole à suivre dans les prochains jours et semaines sur tous les gestes à respecter. Si vous n’avez pas de produits de soin fournis comme c’est le cas chez nous, vous devez avoir au minimum leurs références.

Nos 6 conseils pour éviter une infection après une greffe de cheveux


  1. Choisissez votre clinique avec soin : vérifiez ses certifications, consultez les avis de nos patients.
  2. Arrêtez de fumer 2 semaines avant et après l’opération : cela vous sera de toute manière conseillé.
  3. Adaptez votre alimentation : Renforcer votre système immunitaire permet d’optimiser votre guérison
  4. Optez pour une greffe de cheveux FUE DHI : Abandonnez la méthode FUT. Si nous utilisons des méthodes d’implantation récentes telle que la DHI, c’est qu’elle assure un résultat naturel et efficace pour nos patients.
  5. Soyez discipliné pendant la période postopératoire : à ce moment-là, les cartes sont entre vos mains. Reposez-vous bien et respectez les instructions à la lettre et ne vous inquiétez pas : après 10 jours, le plus gros est passé.
  6. Ne restez pas dans le doute : optez pour une clinique du cheveu proposant un suivi après l’opération. En cas de problème, il sera traité le plus rapidement possible.

Conclusion : peu de risques d’infection après une greffe de cheveux


Votre greffe de cheveux a enfin mis à terme à des années de perte de cheveux. Les nouveaux follicules pileux fraîchement implantés ont recouvert la zone receveuse. Maintenant vient la période, où le risque d’infection est le plus élevé, se situe durant la formation de croûtes.

Si vous suivez tous les différents conseils, vous avez un risque très faible d’avoir une complication post opératoire. Une méthode moderne telle que la greffe DHI vous permet d’obtenir un meilleur résultat et d’avoir une cicatrisation des plaies facilement traitée.

Vous souhaitez voir des exemples de greffes capillaires réussies ? N’hésitez pas à consulter les photos avant, après greffe de nos patients.

Pas encore de commentaire !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.