Offre Summer Deal ! Économisez 400 € !

Les résultats des premiers essais d'un potentiel traitement contre la calvitie viennent d'être présenté

KX-826/GT20029, le potentiel traitement contre la calvitie

Au cours des dernières années, les laboratoires n’ont cessé de développer de nouveaux traitements effectifs contre l’alopécie androgénétique (AGA). En mars 2023, durant la réunion de l’American Academy of Dermatology vient d’être présenté un nouvel essai clinique probant.

Sommaire


  1. Pyrilutamide et PROTAC contre la calvitie : comment cela fonctionne-t-il ?
  2. Comparaison entre les solutions de traitement contre la calvitie
  3. Existe-t-il un autre traitement en phase d’essai contre la calvitie ?
  4. Faire une analyse capillaire, la clé pour la suite d’un traitement effectif

Pyrilutamide et PROTAC contre la calvitie : comment cela fonctionne-t-il ?


Le laboratoire Kintor Pharmaceutical Limited, basé en Chine, se dédie au développement et à la commercialisation de molécules dans le secteur de l’oncologie et les maladies liés aux récepteurs aux androgènes.

Depuis 2 ans, leur équipe de chercheurs met en place un essai clinique sur plusieurs groupes d’hommes et de femmes. Quels sont les éléments utilisés dans ses tests ?

Pyrilutamine (KX-826) et PROTAC (GT20029)

Dans l’industrie pharmaceutique, plusieurs molécules développées en centre de recherche permettre d’élaborer de nouveaux traitements contre certaines pathologies. Le pyrilutamine et les PROTAC ont montré leur efficacité à travers les premiers essais cliniques.

Comment pouvons-nous décrire la propriété de ces éléments en quelques lignes ?

  • Le pyrilutamide (ou KX -826) est un anti-androgène non stéroïdien en cours de développement en tant que traitement topique potentiel de l’alopécie androgénétique. Ainsi, le processus de miniaturisation des follicules pileux se stoppe, favorisant la croissance des cheveux.  Contrairement au finastéride, cette nouvelle molécule n’affecte pas le niveau d’androgène du corps humain. De plus, cela ne provoque jusqu’à présent aucun troubles sexuels ou baisse de libido.
  • La protéine GT20029 est une nouvelle génération améliorée d’anti-androgène appelé PROTAC (ou chimère ciblant la protéolyse). Cette molécule cible spécifiquement la dégradation d’une protéine pathogène, pour améliorer l’efficacité d’un bloqueur antiandrogène.

L’Université de New York Grossman School of Medicine, a partagé le mécanisme d’action des données du KX-826 et GT20029 pour traitement de l’alopécie androgénétique dans une présentation intitulée « The Emerging Potential of Topical Modulateurs d’androgènes dans l’alopécie androgénétique ».

Observation après les premiers essais cliniques

En octobre 2022, ils ont pu finaliser la phase II du KX-826 d’essai sur un groupe d’hommes atteints de calvitie androgénétique. 

Après 24 semaines de traitement, le nombre de cheveux dans la zone cible chauve avec une dose de traitement de 5 mg (concentration de 0,5%) absorbé en deux fois. Le groupe utilisant le KX-826 a vu son taux de croissance capillaire augmenté de 15,34/cm² par rapport au groupe placebo groupe depuis le départ.

Actuellement, Kintor Pharma mène l’essai clinique de phase III en Chine et l’essai clinique de phase II aux États-Unis du KX-826 pour l’AGA masculine, et prévoit de mener l’essai clinique de phase III en Chine du KX-826 pour l’AGA féminine et les essais cliniques à échelle mondial des multicentres de phase III du KX-826 pour l’AGA masculine et l’AGA féminine.

Comparaison entre les solutions de traitement contre la calvitie


Traitements contre la calvitie disponibles actuellement sur le marché

Ces dernières décennies, les recherches ont accéléré en termes de solutions contre la chute de cheveux. Certains médicaments, destinés à soigner d’autres maladies, ont également des effets positifs contre la perte de cheveux.

La pilule contraceptive

S’il s’est écoulé une large avancée entre les premières et les dernières pilules de génération, les nouvelles formulations de certains contraceptifs oraux ont des effets positifs contre la chute capillaire ou l’acné hormonale chez la femme.

Minoxidil

Développé dans un premier temps pour un traitement contre l’hypertension dans les années 60, le minoxidil est LE traitement devenu incontournable pour contrer la calvitie androgénétique masculine et féminine. Il existe 2 types de dosages : 

  • 2% :  Le pourcentage le plus léger, car il peut avoir des effets secondaires comme la croissance de poils sur le corps hors des cheveux.
  • 5% : La dose la plus élevée pour les hommes.

La solution est une mousse à appliquer directement sur les zones dégarnies du cuir chevelu. Les effets ne sont visibles qu’à partir du 3ᵉ et 4ᵉ mois.

Finastéride

Ce médicament est prescrit chez l’homme adulte de moins de 40 ans. Il est effectif que pour les débuts de calvitie. Les femmes ne peuvent pas le prendre, parce qu’il y a des risques en cas de grossesse ou pour les sportifs d’être testé à certains produits considéré comme dopant pour leur corps à cause du taux d’hormones.

De plus, plusieurs utilisateurs masculins se sont plaints d’effets secondaires inquiétants à partir de 2017 comme la baisse de libido.

Spironolactone

Utilisée dans le cadre contre l’acné ou l’hirsutisme, la spironolactone, aussi appelé aldactone permet de lutter contre la chute de cheveux hormonale féminine. Pour mieux connaître le dosage, il est fortement conseillé de consulter un endocrinologue pour faire un bilan sanguin complet.

Ces traitements oraux ou atopiques restent une solution provisoire pour stabiliser la perte capillaire. Mais dès interruption ou arrêt du traitement, cela ne peut pas définitivement stopper la progression de votre calvitie. Existe-t-il d’autres options ?

Existe-t-il un autre traitement en phase d’essai contre la calvitie ?


Une étude japonaise a sorti une première phase d’une étude sur un développement en laboratoire de cellules de follicules pileux.

Après plusieurs tests positifs, ils ont réussi à faire pousser de nouveau racine prête à pouvoir être implantée sur le cuir chevelu. Encore en phase expérimentale, cette technique pourrait révolutionner davantage la bataille contre l’alopécie androgénétique.

À l’heure actuelle, il n’existe qu’une seule solution permanente pour retrouver une chevelure d’antan. Mais comment être sûr d’être éligible à cette procédure ?

La clinique Elithair propose une analyse capillaire complète pour votre traitement contre la calvitie

Faire une analyse capillaire, la clé pour la suite d’un traitement effectif


Si un patient effectue une greffe de cheveux avant 40 ans, il doit rester vigilant sur une potentielle progression d’une autre perte de cheveux. En effet, ce potentiel traitement contre la calvitie serait bénéfique pour stabiliser la croissance des follicules pileux.

Chez Elithair, la recherche est au centre de nos préoccupations. Pour tous nos patients, nos offrons le sérum NEO FUE pour maximiser la croissance capillaire durant votre traitement. Nous insistons sur un accompagnement irréprochable de nos futurs patients. Pour mieux les orienter dans leur décision, une équipe d’expert est dédié à analyser leur situation capillaire.

Si vous êtes éligible à une greffe de cheveux, vos chances de résultats sont optimisés pour retrouver une densité de cheveux idéale selon votre cas.