MISE À JOUR SUR LE CORONAVIRUS (COVID-19): En savoir plus

MISE À JOUR SUR LE CORONAVIRUS (COVID-19) :En savoir plus

perte de cheveux femme découvrez les causes et traitements

Comment faire face à la perte de cheveux chez la femme

Si elle se manifeste très différemment de celle des hommes, l’alopécie androgénétique est, chez les femmes aussi, la forme la plus répandue de perte de cheveux. Selon les statistiques, entre 5 et 10% d’entre elles souffrent de ce syndrome.

Alors qu’elle commence chez les hommes sur les côtés du crâne pour ensuite s’étendre du front à la nuque. Chez la femme en revanche, les cheveux ont surtout tendance à s’amincir et la calvitie totale reste très rare.

Sommaire


  1. Quels sont différences entre une alopécie féminine et masculine ?
  2. L’alopécie androgénétique touche aussi les femmes
  3. Causes, symptômes et traitements de la perte de cheveux chez la femme.
  4. Comment soigner la perte de cheveux chez la femme ?
  5. Les implants capillaires : la seule solution permanente !
  6. Conclusion

Quelles sont différences entre une alopécie féminine et masculine ?


Chez les femmes, la perte de cheveux, qui va à l’encontre des idéaux de beauté actuels, est malheureusement beaucoup moins acceptable socialement que chez les hommes.

Dans les deux cas cependant, le facteur aggravant est lié à une hypersensibilité héréditaire à la dihydrotestostérone ou DHT, une hormone qui naît de la dégradation de la fameuse hormone sexuelle masculine: la testostérone. Les deux hormones sont également présentes dans le corps de la femme.

La DHT peut, si elle se loge dans les follicules pileux, endommager la racine des cheveux et raccourcir leur phase de croissance. Ceux-ci deviennent alors plus courts et plus fins et ne subsistent que sous forme de pigments épars dans les zones touchées.

Les étapes de la calvitie chez l’homme

les étapes de la calvitie masculine

Les étapes de la perte de cheveux chez la femme
les étapes de la perte de cheveux chez la femme diffère de celle des hommes

L’alopécie androgénétique touche aussi les femmes


L’alopécie héréditaire est également qualifiée de congénitale ou androgénétique. Chez la femme le syndrome se présente généralement par rafales et la perte de cheveux ne progresse que moyennement dans la plupart des cas.

Les symptômes augmentent avec l’âge, mais un tiers au minimum et jusqu’à la moitié des femmes concernées développent une forte calvitie entre 20 et 30 ans. La plupart du temps cependant, les cheveux ne tombent qu’après la ménopause voire après 60 ans.

Bien entendu chez la femme, la perte de cheveux n’est que rarement liée à un taux de testostérone qui serait trop élevé, mais plutôt au fait que l’équilibre hormonal se rompt en faveur de ces hormones masculines.

En plus de la perte capillaire, d’autres symptômes tels que des taches cutanées et une augmentation de la sécrétion sébacée se manifestent souvent.

Causes et symptômes de la perte de cheveux chez la femme


Après l’été, il est normal qu’une perte de cheveux soit plus prononcée. En effet, le cycle capillaire synchronise leurs chute sur cette période de l’année. Voici ci-dessous quelques informations qui vous permettront de mieux comprendre cette perte physiologique et de la réduire à son minimum.

Quelles sont les causes ?

Comme abordé précédemment, l’alopécie androgénétique a des causes similaires chez les femmes et les hommes. Ce sont les prédispositions génétiques des follicules pileux qui les rendent plus sensibles aux hormones sexuelles mâles (androgènes).

Plus précisément, les follicules pileux possèdent un grand nombre de points de connexion — aussi appelés récepteurs — pour les hormones masculines de la testostérone et la dihydrotestostérone (DHT).

La DHT est formée sous l’influence de l’enzyme 5 ou, en termes scientifique, alpha-réductase de la testostérone. Celui-ci agit sur ces récepteurs et a pour effet d’accélérer le cycle de vie capillaire. En conséquence, les cheveux et les follicules pileux se réduisent au cours de ce processus.

Il existe cependant une différence entre calvitie masculine et féminine. Chez la femme, c’est l’aromatase qui convertit les hormones mâles en hormones femelles (œstrogènes).

Celle-ci est moins active chez les femmes atteintes de problèmes de chute de cheveux. Cela entraîne un surnombre d’hormones masculines qui finit par causer des dommages aux follicules pileux, entraînant ainsi une perte capillaire.

Perte de cheveux chez la femme: symptômes

L’alopécie héréditaire affecte non seulement les hommes, comme on le suppose communément, mais aussi les femmes qui luttent plus souvent qu’on ne le croit contre la perte de cheveux et ses conséquences.

Chez elles, la perte de cheveux intervient principalement dans la zone de la bande médiane. Cela se manifeste par des zones dégarnies localisées où les cheveux s’amincissent jusqu’à ce que le cuir chevelu soit visible. Il est donc en définitive très rare pour une femme de totalement perdre ses cheveux.

Il est à noter également que certains changements hormonaux accélèrent la chute des cheveux. Des femmes qui présentaient auparavant une perte de cheveux modérée, normalement non visible, voient celle-ci s’accélérer quand vient la ménopause par exemple.

Comment soigner une perte de cheveux chez la femme ?


une femme s'inquiète de sa perte de cheveux devant son miroir
Une alopécie doit être traitée au cas par cas et selon son degré de gravité. Quoi qu’il arrive, ne prenez jamais de décision sans l’avis d’un dermatologue qui saura vous donner les meilleurs conseils pour lutter contre votre perte de cheveux.

Alimentation

Une alimentation saine et équilibrée permet à votre organisme de fournir à vos cheveux les nutriments dont ils ont besoin. Pour cela, privilégiez les aliments frais tels que les légumes, les fruits et notamment les produits riches en minéraux afin d’éviter les carences en fer.

Vous pouvez également compléter vos menus avec des compléments alimentaires spécialement adaptés pour vos cheveux.

Minoxidil

Pour les pertes de cheveux diffuses, plusieurs études ont montré qu’une solution à base de minoxidil avait des effets concluants.

Chez la plupart des femmes, la perte de cheveux s’amenuise et dans environ la moitié des cas la densité capillaire est récupérée dans son intégralité avec ce traitement.

Traitement hormonal

Pour les femmes souffrant d’alopécie congénitale forte et précoce, un traitement hormonal est souvent conseillé. Celui-ci consiste généralement en deux composants.

  • Un gestagène, qui agit contre les hormones sexuelles masculines (androgènes) et protège les racines des cheveux contre les dommages.
  • Un œstrogène, qui agit de manière préventive.

Ce traitement aux hormones est particulièrement lourd et par ailleurs fortement déconseillé aux femmes enceintes. Heureusement une troisième solution existe, grâce aux récentes innovations en chirurgie capillaire.

Les implants capillaires : la seule solution permanente !


Même si la calvitie féminine peut-être traitée grâce à des médicaments, il faut rappeler que celle-ci n’est pas une maladie grave. Malgré cela, les traitements utilisés pour traiter la perte de cheveux restent généralement très compliqués à gérer pour l’organisme.

Le traitement de la calvitie pour les femmes est devenu une option viable. Les avancées en dermatologie ont rendu l’intervention très fiable et peu invasive. Aucune anesthésie générale n’est utilisée et la cicatrisation est rapide et sans séquelles.

La chirurgie capillaire, si pratiquée correctement, ne nécessite que quelques heures d’intervention en clinique. Grâce à cette méthode, la repousse des cheveux se fait naturellement, contrairement à d’autres techniques plus contraignantes.

De plus, les tarifs pratiqués en dehors de la France, rendent la greffe de cheveux largement plus abordables que par le passé.

Conclusion


L’alopécie androgénétique concerne tous les sexes mais ne doit plus être vue une fatalité, car des solutions efficaces existent pour la traiter.

Vous avez d’autres questions à ce sujet ou souhaitez avoir plus de précisions sur nos prestations ? Alors n’hésitez pas à contacter nos conseillers qui se feront un plaisir de vous répondre. Ils peuvent, en plus, vous proposer un bilan capillaire gratuit et sans engagement.

N’attendez donc plus si vous souhaitez bénéficier de l’expertise du Dr. Balwi et d’Elithair et retrouver votre chevelure grâce à la greffe capillaire en Turquie !

One Reply to “Comment faire face à la perte de cheveux chez la femme”

  1. Bonjour,

    J’aimerais savoir s’il est nécessaire de se raser les cheveux pour faire des implants chez la femme.

    Merci par avance.

Votre adresse e-mail ne sera pas enregistrée.