Offre Summer Deal ! Économisez 400 € !

alopecie androgenetique principale cause calvitie

Alopécie androgénétique : Guide sur la perte de cheveux

L’alopécie androgénétique, également connue sous le nom d’alopécie héréditaire, est la cause la plus fréquente de perte de cheveux. C’est également connu sous le nom d’alopécie masculine/féminine en raison de ses pseudonymes les plus connus.

Généralement, elle se développe lentement, à partir de la puberté. Cela signifie qu’elle peut affecter les gens pendant leurs années de croissance. Il est normal de perdre des cheveux au cours de sa vie, car il s’agit d’un processus de vieillissement naturel qui se produit progressivement. Cependant, si cela se produit au cours des premières années de vie d’adulte, il s’agit le plus souvent d’un signal d’alopécie héréditaire.

Sommaire


  1. L’alopécie androgénétique est-elle courante ? – Plus fréquente qu’on ne le pense
  2. Quels sont les symptômes ?
  3. Quelles en sont les causes ?
  4. Les options de traitement en 2024
  5. La greffe de cheveux : la seule solution à long terme
  6. Nos conseils pour soigner l’alopécie androgénétique

L’alopécie androgénétique est-elle courante ? – Plus fréquente qu’on ne le pense


comment déterminer la cause d'une alopécie androgénétique chez l'homme

Malheureusement, cette forme de perte de cheveux est plus répandue qu’on ne le pense au départ. Selon des études, le problème commence généralement chez les hommes dès 20 ans et augmente avec l’âge. La prévalence est d’environ 21% chez les hommes dans la vingtaine et passe à environ 85% à l’âge de 50 ans. Chez les femmes, la prévalence est d’environ 12% entre 20 et 30 ans et d’environ 75% après 70 ans.

La complexité de l’alopécie androgénétique (AGA) est encore accrue par le fait qu’elle peut se manifester différemment selon les ethnies. Les personnes d’origine caucasienne sont les plus touchées, tandis qu’elle est moins répandue chez les personnes asiatiques et afro. Les raisons de ces différences ne sont pas encore totalement élucidées, mais des études ont montré qu’il existe un schéma de sévérité différent.

La prévalence de l’AGA augmente avec l’âge chez les hommes et les femmes de toutes les ethnies, mais varient selon le sexe et l’ethnie.

Quels sont les symptômes ?


Ce type spécifique de perte de cheveux se distingue de manière particulière sur le cuir chevelu. En outre, la divergence dans la manière dont cette maladie se manifeste entre les sexes est extrêmement remarquable. En règle générale, on peut toutefois constater les symptômes suivants :

Chez les hommes :

  • Formation d’une calvitie et d’une calvitie frontale
  • Formation d’une tonsure à l’arrière de la tête
  • Formation finale d’une couronne de cheveux dans la zone inférieure de l’arrière de la tête et des tempes

Chez les femmes :

  • Amincissement accru des cheveux au niveau du vertex
  • Chute de cheveux partiellement accentuée
  • Recul de la ligne d’implantation des cheveux

Comme nous l’avons décrit, il existe des différences notables. C’est la raison pour laquelle nous allons maintenant aborder plus en détail les différences entre l’alopécie androgénétique chez l’homme et chez la femme.

Comprendre l’alopécie androgénétique selon les genres

La perte de cheveux due à l’alopécie androgénétique est lorsque les follicules pileux des zones sensibles se rétrécissent et s’affinent au fil du temps, finissant par tomber complètement et ne plus repousser.

Chez les hommes, la ligne d’implantation des cheveux commence à reculer et prend la forme d’un « M ». La zone située à l’arrière de la tête commence également à s’amincir et à s’étendre au fil du temps. L’un des stades finaux aboutit à une chevelure en forme de U sur les côtés de la tête.

Chez les femmes, les cheveux s’amincissent généralement au niveau de la raie médiane, jusqu’à ce que le cuir chevelu devienne visible. Dans de nombreux cas, le problème commence dès le plus jeune âge et s’aggrave rapidement pendant la ménopause. On observe également souvent un recul de la ligne d’implantation des cheveux au-dessus des tempes, de sorte que les femmes concernées en souffrent énormément.

Si la maladie n’est pas traitée, elle peut aboutir à une perte totale de cheveux chez les deux sexes.

Quelles en sont les causes ?


L’alopécie androgénétique est surtout causée par l’hormone dihydrotestostérone (DHT). La DHT est produite à partir d’une hormone mâle, la testostérone. Chez les hommes, l’enzyme 5-alpha-réductase est particulièrement active dans les follicules pileux des tempes et de l’arrière de la tête. Cette enzyme transforme la testostérone en DHT.

La DHT agit sur les follicules pileux, ce qui les rend plus petits et plus faibles. Par conséquent, les cheveux tombent et ne repoussent plus.
Outre la prédisposition génétique, il existe d’autres facteurs qui peuvent favoriser l’alopécie androgénétique. En font partie :

  • Stress
  • Surpoids
  • Fumer
  • Consommation d’alcool
  • Médicaments

Les prédispositions génétiques jouent donc un rôle important dans ce type de perte de cheveux, et les variations spécifiques des hormones, associées à d’autres facteurs, créent les conditions idéales pour le développement de l’alopécie androgénétique.

Le gène AGA est plus susceptible de s’exprimer chez les hommes et femmes souffrant l’alopécie est un héritage du gène de leur père ou de leur mère. Le gène peut rester en sommeil pendant des années avant de s’exprimer. À ce jour, il n’y a aucun dépistage pour prédire quand cela se produira.

Les options de traitement en 2024


Si vous avez des conditions héréditaires ou déjà atteint(e) d’alopécie androgénétique, il est important de commencer le traitement le plus tôt possible. C’est une condition chronique et durable, donc plus tôt vous commencez, plus vous avez d’options pour la traiter. Nous avons répertorié les différents types de traitements existants, afin que vous puissiez faire le meilleur choix pour vous. Il est également important de suivre les conseils d’un professionnel afin d’être préparé en toute sécurité.

Traitements topiques

Le minoxidil est le traitement topiques le plus plébiscité sur le marché contre la calvitie. Cette substance active jouit d’une grande popularité en tant que « porte d’entrée » pour le traitement de l’alopécie androgénétique. En stimulant la croissance des follicules pileux, il agit en augmentant le flux sanguin vers le cuir chevelu et empêchant toute nouvelle chute.

Toutefois, il doit être utilisé régulièrement pour que les résultats perdurent. C’est plutôt d’une solution moins efficace et temporaire pour des résultats permanents. Les effets secondaires suivants peuvent survenir :

  • Changements dans la texture des cheveux
  • Irritation ou rougeur du cuir chevelu
  • Croissance accidentelle de poils sur d’autres parties du corps
  • Douleur à la poitrine
  • Prise de poids soudaine
  • Gonflement des mains ou des pieds
  • Vertiges

Il est important de déterminer la meilleure concentration et la meilleure fréquence d’utilisation sous contrôle médical.

Traitements médicamenteux par voie orale

En ce qui concerne les traitements oraux, le finastéride et le dutastéride constituent le premier choix pour de nombreuses personnes. Il s’agit principalement de bloqueurs de DHT, ce qui permet aux follicules pileux de rester plus longtemps en phase de croissance. Les résultats apparaissent environ trois mois après le début du traitement.
Mais ce qui décourage également de nombreuses personnes concernées, ce sont les effets secondaires potentiels. Il s’agit notamment de :

  • Baisse de la libido
  • Dysfonctionnement érectile et troubles de l’éjaculation

Ces effets secondaires sont plus fréquents chez les hommes qui prennent des doses plus élevées du médicament.
En outre, il peut entraîner de graves complications chez les femmes qui envisagent une grossesse ou qui sont enceintes.
Avant d’utiliser le finastéride ou le dutastéride contre l’AGA, consultez un médecin pour connaître des risques et avantages de ces médicaments.

Thérapie au laser

La thérapie laser de bas niveau est une méthode de traitement relativement récente pour lutter contre l’alopécie androgénétique. En faisant pénétrer une lumière de faible intensité dans le cuir chevelu, elle répare et régénère des tissus à cet endroit.

Les études n’ont pas encore montré de résultats définitifs. Actuellement, la thérapie aide à stimuler la croissance des cheveux chez les hommes et les femmes, y compris ceux qui souffrent d’AGA. De plus, le métabolisme cellulaire et l’irrigation sanguine des follicules pileux sont augmentés, conduisant une meilleure croissance des cheveux.

Microneedling

Lors d’un traitement de microneedling, on utilise un appareil avec de fines aiguilles pour piquer la peau à intervalles réguliers. La profondeur des piqûres peut varier en fonction de l’état de la peau et de l’objectif du traitement. Les résultats sont généralement visibles après plusieurs traitements. En cas de perte de cheveux, le microneedling peut stimuler la croissance des cheveux et entraîner leur densification.

Le traitement est généralement indolore et dure environ 30 minutes. Après le traitement, la peau peut être rouge et gonflée, mais cela est normal et devrait disparaître en quelques jours. La fréquence des séances de microneedling dépend de l’état de la peau et de l’objectif du traitement. En cas de perte de cheveux, il peut être nécessaire de répéter les traitements tous les 4 à 6 mois.

C’est une procédure assez fiable, mais certains risques peuvent survenir, notamment :

  • Rougeur
  • Gonflement
  • Saignement
  • Infection
  • Formation de cicatrices

Le microneedling peut être une méthode efficace et relativement sûre pour traiter des problèmes cutanés ou capillaires. Si cette méthode vous intéresse, consultez un médecin ou un dermatologue expérimenté pour savoir s’il est adapté à votre cas.

Thérapie PRP

La thérapie PRP, également connue sous le nom de Vampire-Lifting, est une variante naturelle pour stimuler la croissance de vos cheveux. Une petite quantité de sang autologue est prélevée sur le patient (environ 12 ml) et est ensuite enrichie en nutriments essentiels. Le liquide est ensuite injecté dans les zones dégarnies de la tête.

Cette méthode utilise du plasma riche en plaquettes de haute qualité multipliant des facteurs de croissance dans les cellules sanguines locales — en d’autres termes, utiliser votre propre sang pour stimuler la croissance de vos cheveux.
Des études fiables montrent que les injections de PRP peuvent avoir des effets positifs sur la chute des cheveux et sont absolument sans risque. Ainsi, le PRP est une option de traitement prometteuse et efficace pour la perte de cheveux.

La greffe de cheveux : la seule solution à long terme


La seule méthode à long terme et la plus efficace pour lutter avec succès contre l'alopécie androgénétique reste la greffe de cheveux. Des follicules pileux sains sont prélevés sur la zone donneuse (arrière de la tête). Enrichis dans une solution nutritive spéciale, les greffons sont transplantés sur la zone receveuse.

Afin de garantir un résultat parfait pour chaque patient, Elithair propose en exclusivité le système de pré-test. Pour chaque patient, six analyses détaillées sont effectuées, par exemple des tests sanguins, une échographie Doppler et bien d'autres choses encore. Les résultats montrent avec précision si le patient est apte pour une greffe capillaire et quelle technique de transplantation permet d'obtenir le meilleur résultat.

Le traitement offre des résultats durables avec le moins de risques possible par rapport aux autres traitements mentionnés ci-dessus. Après seulement 12 mois, les patients peuvent à nouveau profiter d'une chevelure abondante et éclatante.

Nos conseils pour soigner l'alopécie androgénétique


La perte de cheveux causée par l'alopécie androgénétique est un problème dont souffrent aussi bien les hommes que les femmes. Comme il s'agit souvent d'une maladie génétique, aux hormones ou au mode de vie, les personnes affectées pensent que leur cas est incurable, mais ce n'est pas le cas.

En dehors des options de traitement citées ci-dessus, il existe d'autres conseils pratiques et accessibles pour affronter la maladie :

  • Acceptez votre perte de cheveux. Il est important de reconnaître que la perte de cheveux est un premier pas vers un processus naturel qui touche de nombreuses personnes. En acceptant la situation, vous pourrez commencer à trouver des moyens de la gérer.
  • Parlez-en à un professionnel. Si vous êtes préoccupé(e) par votre perte de cheveux, parlez-en à un médecin ou à un dermatologue. Ils vous fourniront des informations sur les causes et les traitements de la perte de cheveux.
  • Recherchez des groupes de soutien. De nombreux groupes de soutien pour les personnes atteintes d'alopécie androgénétique. Ces groupes peuvent vous fournir un soutien moral et des informations sur la condition.

Si vous envisagez à une greffe de cheveux, consultez au préalable un spécialiste. Vous aurez une évaluation de votre perte de cheveux et déterminer si c'est possible dans votre cas.

FAQ

Quels sont les premiers signes de l'alopécie androgénétique ?

Les premiers signes incluent un amincissement progressif des cheveux, principalement sur le dessus de la tête et les tempes, formant des zones de calvitie.

Quels sont les facteurs de risque pour développer l'alopécie androgénétique ?

Les principaux facteurs de risque incluent les antécédents familiaux de calvitie, le sexe masculin, les changements hormonaux, et certains troubles médicaux.

Est-il possible de prévenir l'alopécie androgénétique ?

Bien que vous ne puissiez pas prévenir les facteurs génétiques, maintenir un mode de vie sain, éviter le stress et utiliser des traitements précoces tels que le PRP peuvent ralentir la progression de la calvitie.

Quels sont les effets à long terme des traitements médicamenteux pour l'alopécie androgénétique ?

Les effets à long terme peuvent inclure la nécessité d’une utilisation continue pour maintenir les résultats et la gestion des effets secondaires potentiels comme les troubles hormonaux ou des troubles erectiles.

La transplantation capillaire est-elle une solution permanente ?

Oui, une transplantation capillaire offre généralement des résultats permanents puisque les cheveux transplantés proviennent de zones résistantes à la DHT.

Y a-t-il des différences de traitement entre l'alopécie androgénétique chez les hommes et chez les femmes ?

Oui, les traitements peuvent varier en fonction des hormones spécifiques et des types de perte de cheveux, les femmes étant souvent plus sensibles aux fluctuations hormonales.

Combien de temps faut-il pour se remettre complètement d'une greffe de cheveux ?

La récupération initiale prend habituellement une à deux semaines, mais il faut compter jusqu’à 12 mois pour voir les résultats finaux de la greffe de cheveux.

Quelles sont les innovations récentes dans le traitement de l'alopécie androgénétique ?

Les innovations incluent les thérapies cellulaires, les traitements PRP améliorés, et les dispositifs laser de nouvelle génération pour stimuler la croissance des cheveux.