L'alopécie androgénétique est la cause la plus courante de tous les types de calvitie. Celle-ci est totalement indépendante des influences extérieures sur votre cuir chevelu, car influencée par les hormones. Ce type de perte de cheveux se produit autant chez les hommes que chez les femmes; le risque augmentant avec l'âge. Nous vous décrivons ici la forme la plus commune des cas de pelade et aussi les traitements possibles tels que la greffe de cheveux.

alopecie androgenetique principale cause calvitie

Comment déterminer la cause de la calvitie?

Si vous souffrez de perte de cheveux, il est extrêmement important d’en trouver la cause. Pour déterminer celle-ci, il est recommandé de vous soumettre à divers tests sanguins. Ceux-ci incluent, entre autres, une numération sanguine, un paramètre de fonction thyroïdienne, une sédimentation sanguine, un paramètre de fonction rénale, etc.

De plus, la gravité d’une calvitie peut être déterminée au moyen d’un trichogramme. Dans de rares cas, une biopsie peut également être utile pour le diagnostique. Environ 95% de tous les cas de perte de cheveux androgénétique sont dus aux hormones présentes dans l’organisme.

Qui est affecté par l’alopécie androgénétique?

Tout les sexes peuvent être affectés par cette forme de calvitie. Une alopécie androgénétique en est la cause chez environ 80% des hommes souffrant de perte de cheveux. En revanche, chez les femmes, ceci représente environ 50% des causes de chutes de cheveux. Celle-ci se manifeste souvent qu’après la ménopause.

Mais même les jeunes femmes sont concernées par ce type de calvitie. C’est souvent le cas lorsqu’elles doivent suivre un traitement hormono-dépendant. Utilisé, par exemple, pour soigner des tumeurs telles que celles du cancer du sein.

Alopécie androgénétique chez l’homme

Chez les hommes la testostérone, hormone sexuelle masculine, provoque la croissance des cheveux dans la zone de la barbe. Un taux elevé de cet hormone fait aussi augmenter la sécretion du sébum issu des glandes sébacées. Cet excés de sébum finit par faire tomber les cheveux.

Les premiers signes de perte de cheveux androgénétique peuvent généralement être observés chez les hommes de moins de 20 ans. Une deuxième apparition de la calvitie se produit alors généralement entre 35 et 40 ans.

Celle-ci engendre une augmentation des zones dégarnies sur le cuir chevelu. La pelade va ensuite continuer jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’un anneau de cheveux à l’arrière de la tête.

Alopécie androgénétique chez la femme

La calvitie féminine se manifeste généralement chez les femmes en atteignant d’abord les cheveux principaux. Dans le même temps, les femmes souffrant d’alopécie androgénétique présentent souvent une croissance des poils accrue sur le bas des jambes, des orteils ou le visage.

La perte de cheveux chez les femmes se manifeste initialement dans la région du vertex. L’abondance des cheveux continue à diminuer. Contrairement aux hommes, la calvitie chez les femmes est généralement localisée. Celle-ci ne survient généralement qu’à partir de 30 ans. L’alopécie androgénétique survient très souvent pendant et après la ménopause.

Si la perte de cheveux est détectée suffisamment tôt chez la femme divers traitements peuvent être utiles. Tel que les micronutriments qui soutiennent l’activité métabolique de la racine des cheveux. Le fortifiant capillaire Priorin est un exemple bien connu.

Chez la femme, la calvitie peut être reconnue par les symptômes suivants:

  • Augmentation de la perte de cheveux
  • Chute des cheveux lors du brossage
  • Repousse d’une chevelure plus courte et moins dense

Comment se passe l’alopécie androgénétique?

Concernant la calvitie chez l’homme, c’est la bordure frontale des cheveux sur les golfes temporaux et les tempes qui reculent en premier. Au cours de la chute des cheveux, il se produit alors un dégarnissement croissant des cheveux dans la zone du vertex (sommet du crâne).

Celle-ci est également appelée zone de tonsure. Chez les femmes, la calvitie se manifeste différemment que chez les hommes. Celles-ci perdent d’abord leurs cheveux au milieu de la partie centrale de la tête.

Quelles conséquences peut avoir l’alopécie androgénétique?

Bien que cette forme de perte de cheveux ne soit pas une maladie, les personnes touchées en souffrent souvent énormément. Parce que la calvitie peut affecter à la fois le moral et l’image que l’on perçoit de soi. Dans de nombreux cas, la pelade s’accompagne d’une perte de confiance en soi et peut même conduire à une dépression majeure.

Cette image de soi négative, que le patient possède souvent, peut affecter à la fois la vie professionnelle et sociale. En outre, environ 10% des hommes et un tiers des femmes atteintes de calvitie androgénétique souffrent aussi de douleurs au niveau du cuir chevelu.

Comment traiter l’alopécie androgénétique?

L’alopécie androgénétique ne peut généralement pas être prévenue. Afin de lutter contre la chute des cheveux il est possible d’essayer d’empêcher la conversion de la testostérone, une hormone sexuelle masculine, en dihydrotestostérone. Divers médicaments sur ordonnance peuvent être utilisés à cet effet. Ceux-ci sont par exemple le dutastéride, la cyprotérone ou le finastéride.

Il convient toutefois de noter que ces médicaments peuvent provoquer des effets indésirables très graves. Par exemple, la prise de finastéride sur le long terme peut entraîner de graves problèmes par rapport à l’activité cardiaque. Il existe également une substance liquide appelée minoxidil, qui peut être appliquée sur les zones touchées du cuir chevelu.

L’alfatradiol peut également être utilisé. Il s’agit d’un stéréoisomère issu de l’hormone sexuelle féminine 17β-estradiol. Le médicament est approuvé dans certains pays d’Europe contre l’alopécie androgénétique chez les femmes et les hommes. Les produits en vente libre, tels que les shampooings, les aérosols, etc., ne conviennent généralement pas au traitement de la perte de cheveux.

Mais ces traitements contre la calvitie ne sont possibles uniquement si des cheveux subsistent sur le crâne. Grâce à une greffe de cheveux, les plaques chauves peuvent être comblées avec succès en transplantant des follicules pileux. Le traitement PRP (Plasma Riche en Plaquettes) est une approche thérapeutique relativement nouvelle contre la perte de cheveux. Avec ce traitement le plasma est injecté directement dans le cuir chevelu par un chirurgien ou un dermatologue.

Conclusion : l’alopécie androgénétique peut être traitée efficacement

Beaucoup de gens souffrent de perte de cheveux. Plus le cuir chevelu se dégarnit plus les personnes qui en sont touchées perdent confiance en elles. L’alopécie androgénétique est une perte chronique progressive de cheveux génétiquement prédéterminée. Cette forme de perte de cheveux est déclenchée par la sensibilité du follicule pileux par rapport à la testostérone, une hormone sexuelle masculine.

Diverses solutions existent, mais la greffe de cheveux en Turquie reste la solution la plus efficace dans la plupart des cas. Si vous êtes dans le doute, n’hésitez pas à nous contacter. Nos conseillers sont à votre disposition et vous ferons une évaluation de votre situation capillaire gratuitement et sans engagements!

Gratuitement & sans engagement

Partager cet article