Offre Summer Deal ! Économisez 400 € !

De nouvelles technologie existe comme un casque contre la perte de cheveux

Casque contre la perte des cheveux : marketing ou invention révolutionnaire ?

La recherche de solutions efficaces contre la chute des cheveux a donné lieu à une multitude de méthodes, dont divers médicaments, des greffes de cheveux et maintenant un nouveau type de casque censé stopper la perte de cheveux.

S’agit-il vraiment d’une invention révolutionnaire qui va bouleverser le secteur des traitements capillaires ? Nous jetons un coup d’œil sur l’état actuel des possibilités de traitement de la perte de cheveux, sur le nouveau casque contre la perte de cheveux et examinons son fonctionnement, ses domaines d’application ainsi que ses avantages et inconvénients potentiels.

Sommaire


  1. Méthodes existantes contre la perte de cheveux
  2. En quoi consiste le nouveau casque contre la chute des cheveux ?
  3. Dans quels cas un casque contre la chute des cheveux est-il utile ?
  4. Comment cela fonctionne ?
  5. Quelle est l’efficacité de cette méthode ?
  6. Le casque peut-il être combiné à une greffe de cheveux ?
  7. Le casque contre la chute des cheveux ne remplace pas la greffe capillaire

Méthodes existantes contre la perte de cheveux


Différentes approches sont disponibles pour lutter contre la perte de cheveux. Voici quelques méthodes déjà couramment utilisées :

  • La greffe de cheveux est une méthode chirurgicale consistant à transplanter des follicules pileux d’une région donneuse sur des zones dégarnies. C’est le traitement le plus efficace contre la perte de cheveux héréditaire et peut être la seule à fournir des résultats durables qui durent toute une vie.
  • Les traitements médicamenteux : Des médicaments tels que le minoxidil sont souvent utilisés pour ralentir la chute des cheveux et renforcer les cheveux existants. Ces médicaments peuvent donner des résultats positifs, mais présentent également des effets secondaires potentiels et nécessitent une utilisation continue.
  • Shampoings : Des shampoings spéciaux contre la chute des cheveux sont disponibles sur le marché. Ils contiennent des ingrédients tels que la biotine, la caféine ou le zinc, censés favoriser la croissance des cheveux. Toutefois, il est important de noter que les shampooings utilisés seuls ne donnent généralement pas de résultats significatifs. Ils doivent être utilisés en combinaison avec d’autres méthodes de traitement.
  • Traitements naturels : Il existe également différents traitements naturels recommandés pour favoriser la croissance des cheveux. L’utilisation d’huiles végétales ou huiles végétales avec des massages sur la zone du cuir chevelu et une alimentation saine, riche en nutriments peuvent favoriser la croissance des cheveux. L’efficacité de ces méthodes reste limitée si le patient n’effectue pas correctement une routine.
  • Les systèmes laser : Le traitement au laser contre la chute des cheveux utilise des rayons laser de faible énergie pour stimuler la croissance des cheveux. Le mode d’action exact n’est pas entièrement connu. Les inconvénients peuvent être des variations individuelles des résultats, le temps nécessaire pour des séances répétées, des coûts élevés et de possibles irritations de la peau et maux de tête.

En quoi consiste le nouveau casque contre la perte des cheveux ?


L’entreprise allemande Niostem a mis au point un casque destiné à stopper la chute des cheveux. Il a été développé par le Dr Chacón-Martínez, un chercheur en médecine régénérative qui se concentre sur les cellules souches des cheveux et la biologie de la peau. Avec ce casque, les chercheurs ont pour objectif de stopper la chute des cheveux et de stimuler leur croissance. Il s’agit pour cela de renoncer à l’utilisation de médicaments ou de procédures invasives.

Dans quels cas un casque contre la perte des cheveux est-il utile ?


Le casque convient aux patient(e)s de plus de 18 ans souffrant d’une alopécie androgénétique héréditaire selon l’échelle Elit skala des niveaux II à V, A-II à A-V, B-II à B-IV et C-II à C-IV.

L'échelle Elit-skala d'Elithair permet de connaître l'évolution de votre perte de cheveux

Il est important de noter que le casque ne peut donner des résultats que pour les phases précoces à moyennes de la chute de cheveux. En cas de chute de cheveux avancée, les cellules souches des cheveux peuvent être inactives depuis trop longtemps, ce qui rend plus difficile la relance de la croissance des cheveux. 

Aucune étude spécifique n’a encore été menée sur l’utilisation du casque chez les femmes. L’efficacité contre la chute de cheveux héréditaire chez le sexe féminin doit encore être étudiée plus en détail à l’avenir.

Comment cela fonctionne ?


Le casque fonctionne selon trois principes :

  1. Stimulation bioélectrique : une faible stimulation bioélectrique réactive les cellules souches capillaires dormantes dans le follicule. Ce processus doit conduire à la transformation des cellules souches en cellules dites progénitrices, qui doivent stimuler la croissance des cheveux.
  2. Renforcement des follicules : Les cellules souches réactivées devraient entraîner un renforcement des follicules pileux. Les follicules pourraient ainsi produire des cheveux plus sains et plus épais.
  3. Utilisation continue : il est important de noter que le casque contre la perte des cheveux doit être utilisé de manière continue afin de maintenir les cheveux en bonne santé. Comme la cause principale de la chute des cheveux, l’hormone DHT, est toujours présente dans le corps, il est recommandé d’utiliser le casque quotidiennement pour maintenir l’effet souhaité.
Infographie Elithair de la densité capillaire avec différents type de traitement contre la perte de cheveux

Quelle est l’efficacité de cette méthode ?


Dans l’étude pilote, les développeurs ont conclu que le casque Niostem peut atteindre une densité de cheveux d’environ 42 cheveux/cm². 

En comparaison, une greffe de cheveux DHI permet une densité capillaire nettement plus élevée, jusqu’à 120 cheveux/cm². En revanche, les médicaments atteignent des valeurs plus faibles, soit environ 44 cheveux/cm² pour le minoxidil et 42 cheveux/cm² pour le finastéride.

À ce jour, aucune étude spécifique sur le casque contre la perte des cheveux, à l’exception de l’étude pilote menée par Niostem, n’a encore été réalisée. Le casque étant encore en phase de test, son efficacité doit encore faire l’objet de recherches supplémentaires.

Le casque peut-il être combiné à une greffe de cheveux ?


Dans certains cas, des médicaments sont utilisés avant la transplantation capillaire pour stopper la chute des cheveux.

L’objectif des concepteurs du casque est de rendre ces médicaments obsolètes grâce à leur invention. Leur fonction pourrait être remplacée par un casque, puisqu’il vise également à stopper la chute des cheveux, sans toutefois générer une nouvelle croissance capillaire là où il n’y a plus de follicules pileux.

Toutefois, le casque ne peut pas être une alternative à la greffe capillaire. À l’avenir, il pourrait plutôt constituer un complément pour favoriser la réponse la plus efficace et la plus durable à la perte de cheveux. Pour cela, les études doivent être approfondies et de nouvelles recherches doivent être menées.

Le casque contre la chute des cheveux ne remplace pas une greffe capillaire


Une fois qu’il a passé la phase de test et fait l’objet d’études plus approfondies, le casque contre la chute des cheveux peut être considéré comme un complément possible aux méthodes existantes, mais pas comme une alternative à la transplantation capillaire. 

Le casque vise à stopper la chute des cheveux et à renforcer les cheveux existants. Cependant, il n’est pas possible qu’il génère une nouvelle phase de croissance de cheveux dans les zones dégarnies. À l’avenir, le casque pourrait être utilisé comme alternative aux médicaments, mais il n’atteindra jamais la qualité et la densité des cheveux d’une greffe de cheveux. 

Il est important de noter que le casque est encore en phase de test et qu’il convient d’attendre les résultats de recherches supplémentaires afin de mieux évaluer son efficacité et ses avantages potentiels. 

Les experts d’Elithair se tiennent à votre disposition pour un entretien sans engagement pour vous aider à évaluer vos options individuelles.

FAQ

Comment fonctionne un casque contre la perte des cheveux ?

Les casques utilisent la thérapie par lumière laser de faible intensité (LLLT) pour stimuler les follicules pileux et favoriser la croissance des cheveux.

Quelle est la durée d’utilisation recommandée pour un casque anti-perte de cheveux ?

La plupart des fabricants recommandent une utilisation de 15 à 30 minutes par session, plusieurs fois par semaine, pendant plusieurs mois pour des résultats optimaux.

Les casques anti-perte de cheveux sont-ils efficaces pour tous les types de perte de cheveux ?

Ils sont principalement efficaces pour l’alopécie androgénétique et peuvent ne pas être aussi efficaces pour d’autres types d’alopécie, comme l’alopécie areata.

Quels sont les effets secondaires possibles de l’utilisation de ces casques ?

Les effets secondaires sont rares, mais peuvent inclure des rougeurs ou des irritations du cuir chevelu.

Peut-on utiliser un casque anti-perte de cheveux en combinaison avec d’autres traitements ?

Oui, il est souvent possible de combiner l’utilisation d’un casque avec d’autres traitements comme le minoxidil ou les compléments alimentaires, mais il est important de consulter un professionnel de santé.

Combien de temps faut-il pour voir des résultats avec un casque anti-perte de cheveux ?

Les premiers résultats peuvent apparaître après 3 à 6 mois d’utilisation régulière, avec des améliorations continues à long terme.

Les casques contre la perte des cheveux sont-ils adaptés à tous les types de cheveux ?

Oui, ils peuvent être utilisés sur tous les types et textures de cheveux.

Quels sont les critères à prendre en compte lors de l’achat d’un casque anti-perte de cheveux ?

Il faut considérer le nombre de diodes laser, la durée de vie de la batterie, le confort de port, les avis des utilisateurs, et les recommandations médicales.