MISE À JOUR SUR LE CORONAVIRUS (COVID-19): En savoir plus

MISE À JOUR SUR LE CORONAVIRUS (COVID-19) :En savoir plus

les anti DHT sont ils vraiment efficaces

Stopper la calvitie : quand l’anti DHT devient la solution !

Les anti DHT sont en pôle position dans la lutte contre la perte capillaire : solutions provisoires ou effets pérennes, quelles sont donc ces méthodes efficaces pour en finir avec la calvitie ?

Sommaire


  1. Le cycle capillaire : l’anti DHT pour éviter la chute
  2. Prévenir la calvitie : zoom sur les anti DHT
  3. Médicaments, méthodes naturelles et alimentation : comment faire baisser son taux de DHT ?
  4. Les méthodes naturelles anti DHT
  5. Quels sont les aliments qui freinent naturellement la transformation de la testostérone en DHT ?
  6. Conclusion

Le cycle capillaire : l’anti DHT pour éviter la chute


un taux trop important de DHT est generalement la cause de la calvitieSolidement enraciné dans le cuir chevelu, le cheveu puise dans son follicule pileux les substances qui le nourrissent et lui donnent toute sa vitalité. Tous les trois ans environ, le cheveu se renouvelle : il naît et croît, d’où l’importance d’en prendre soin pour le rendre fort et tonique, éviter la casse et la friabilité, pour terminer sa croissance en trois années.

A l’insertion de sa racine émerge alors un nouveau cheveu : une fois vigoureusement sorti, il provoque la chute du précédent. Chaque follicule pileux vit une trentaine de cycles.

La chute normale des cheveux

La perte de cheveux est un processus naturel : en perdre 50 à 100 par jour est normal. Elle s’intensifie parfois aux changements saisonniers, notamment à l’automne, laissant partir jusqu’à 100 cheveux quotidiennement.

La chute pathologique

Lorsque que la perte est majorée en quantité ou devient constante, les follicules ne peuvent combler le manque. Le cycle de renouvellement capillaire est déséquilibré : la chevelure s’éclaircit, perd en homogénéité et épaisseur. Supplémenter son organisme en vitamines et minéraux et soigner les cheveux présents doit devenir une routine quotidienne.

Une personne sur trois connaît cette perte capillaire excessive ; les hommes sont majoritairement touchés, mais les femmes ne sont pas épargnées ; un excès de production de testostérone et de DHT entraîne irrémédiablement le dégarnissement capillaire : c’est l’alopécie androgénétique.

Les symptômes précurseurs de l’alopécie héréditaire

Les golfes des tempes se dégarnissent en premier : la peau y est fine, et la masse capillaire moins dense d’origine. Chez les hommes, le toupet et le front sont ensuite principalement touchés.

Les femmes perdent de façon plus générale leurs cheveux dont la densité diminue, notamment au niveau de la raie.

Prévenir la calvitie : zoom sur les anti DHT


Qu’est-ce que la DHT ?

La testostérone est une hormone masculine, responsable de la virilité des hommes : voix grave, développement musculaire, fonctionnement sexuel et pilosité. Une enzyme, la 5 alpha-réductase, transforme cette testostérone en DHT et stimule la production d’une protéine dite «récepteur d’androgène».

Dans un follicule pileux d’un homme génétiquement non atteint d’alopécie androgénétique, cette enzyme n’aura aucune conséquence sur la vie du cheveu. Chez les personnes à risques, elle réduit le cycle de vie des cheveux et retarde l’émergence d’un nouveau cheveu : le follicule s’atrophie et ne générer plus de nouvelles pousses.

Médicaments, méthodes naturelles et alimentation : comment faire baisser son taux de DHT ?


Qu’il s’agisse de réduire la production de l’enzyme 5 alpha-réductase qui miniaturise les follicules pileux, ou empêcher son action de conversion de testostérone en DHT, plusieurs solutions ont été étudiées, pour éviter la destruction définitive du follicule pileux, responsable de la calvitie.

Traitements allopathiques anti DHT contre la calvitie

Le finastéride est bien connu pour son action inhibitrice de l’enzyme en cause : il protège ainsi les bulbes capillaires pour un cycle de vie sain des cheveux. Ce traitement est soumis à prescription médicale et ne concerne que les hommes souffrant d’alopécie androgénétique. Il doit être absorbé au long court : à l’arrêt du traitement, les symptômes réapparaissent.

Comme tout traitement, des effets indésirables peuvent apparaître, avec des conséquences dommageables pour l’équilibre psycho-social de vie du patient : interférant sur les hormones masculines, il n’est pas rare de présenter vertiges, problèmes de mémoire, mais surtout troubles de l’érection et baisse de la libido.

Le minoxidil, lotion d’application locale biquotidienne, peut également stabiliser la chute, et stimuler la repousse : l’efficacité dépend de chaque utilisateur.

Les méthodes naturelles anti DHT


de nombreux aliments ralentissent la production de la DHTIl reste toujours préférable de limiter l’ingestion de médicaments synthétiques au strict minimum indispensable, pour une santé préservée. Pourquoi ne pas freiner l’alopécie avec des traitements naturels ?

Le zinc pour stopper la DHT

Cet oligo élément joue un rôle primordial dans le renouvellement cellulaire, en stimulant le métabolisme des glucides, lipides et des protéines. Présent en traces uniquement dans l’organisme, une supplémentation au long cours permettrait de réduire à 75 % la chute des cheveux, en inhibant la DHT et renforçant la production de kératine.

Naturellement présent dans l’alimentation, une consommation régulière voire majorée de zinc offre une alternative saine aux médicaments pour une efficacité intéressante : poisson, fruits de mer (huîtres), champignons blancs, légumes verts et céréales complètes en sont particulièrement riches.

La biotine, vitamine B8 et le ralentissement de la calvitie

Cette vitamine du groupe B est particulièrement remarquable dans la lutte contre l’alopécie. Comme toutes les vitamines indispensables au bon fonctionnement de l’organisme, son action positive sur la régulation du système hormonal est certaine : elle limite considérablement la chute des cheveux.

Elle protège les cellules du cuir chevelu de l’oxydation, pour un renouvellement capillaire optimal : la levure de bière et la gelée royale en sont particulièrement riches, mais thon et œufs par exemple également en moindre concentration.

Quels sont les aliments qui freinent naturellement la transformation de la testostérone en DHT ?


Les bienfaits de l’huile d’olive

Surdotée en antioxydants, sa concentration en acide azélaïque bloque l’enzyme 5 alpha-réductase, responsable de la calvitie. Utilisée directement sur le cuir chevelu en massage, elle stimule la circulation sanguine, et enraye la production de DHT : la chute capillaire est maîtrisée, pour des cheveux plus vigoureux et soyeux.

l’huile de coco comme anti DHT ?

Cette huile végétale est l’héroïne dans la gamme des soins capillaires naturels. Son pouvoir réparateur des fibres capillaires asséchées et écaillées en fait un produit indiscutable.

Ses composants pénètrent au cœur de la tige capillaire et la renforce, mais sans action directe contre la DHT : cependant, elle est intéressante comme soin adjuvant. En effet, des cheveux sains et forts cassent moins, et vivent leur cycle complet en meilleure santé.

Découvrez aussi les nutriments qui favorisent la durée de vie de vos cheveux

  • les amandes et les noix, riches en lysine et vitamine E,
  • la catéchine du thé vert au fort pouvoir antioxydant,
  • le saw palmetto plante prometteuse qui bloque l’alpha-réductase.
  • la caféine en produit cosmétique majore l’afflux sanguin au niveau du cuir chevelu

Conclusion


Il convient à chacun de trouver un traitement anti DHT personnalisé en fonction de la perte, de l’âge et de son mode de vie. Traitements médicinaux ou naturopathiques, compléments alimentaires et lotions enrichies : des solutions existent pour retarder la calvitie.

Vous avez d’autres questions à ce sujet ou souhaitez avoir plus de précisions sur nos prestations ? Alors n’hésitez pas à contacter nos conseillers qui se feront un plaisir de vous répondre.

Ils peuvent, en plus, vous proposer un bilan capillaire gratuit et sans engagement. N’attendez plus si vous souhaitez bénéficier de l’expertise du Dr. Balwi et d’Elithairtransplant pour un implant capillaire en Turquie toujours réussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas enregistrée.