les anti DHT sont ils vraiment efficaces

Stopper la calvitie : quand l’anti DHT devient la solution !

Les anti DHT sont en pole position dans la lutte contre la perte capillaire.  Solutions provisoires ou effets pérennes, quelles sont donc ces méthodes efficaces pour en finir avec la calvitie ?

Sommaire


  1. Le cycle capillaire : l’anti DHT pour éviter la chute
  2. Prévenir la calvitie : zoom sur les anti DHT
  3. Médicaments, méthodes naturelles et alimentation : comment faire baisser son taux de DHT ?
  4. Les anti DHT naturels
  5. Quels sont les aliments qui freinent naturellement la transformation de la testostérone en DHT ?
  6. Conclusion

Le cycle capillaire : l’anti DHT pour éviter la chute


un taux trop important de DHT est generalement la cause de la calvitie

Solidement enraciné dans le cuir chevelu, le cheveu puise dans son follicule pileux les substances qui lui donnent toute sa vitalité. Tous les trois ans environ, le cheveu se renouvelle.

À l’insertion de sa racine, émerge alors un nouveau cheveu : une fois sorti, il provoque la chute du précédent. Chaque follicule pileux vit une trentaine de cycles.

La chute normale des cheveux

La perte de cheveux est un processus naturel : en perdre 50 à 100 par jour est normal. Elle s’intensifie parfois aux changements saisonniers, notamment à l’automne, laissant partir jusqu’à 100 cheveux au quotidien.

La chute pathologique

Lorsque la perte s’intensifie ou devient constante, les follicules ne peuvent combler le manque. Le croissance des cheveux est déséquilibrée : la chevelure s’éclaircit et perd en épaisseur. Prendre vitamines et minéraux peut pallier la carence.

1 personne sur 3 connaît une perte capillaire excessive. Les hommes sont en majorité touchés, mais les femmes ne sont pas épargnées. Un excès de production de DHT et de testostérone entraîne la perte capillaire : c’est l’alopécie androgénique.

Les symptômes précurseurs de l’alopécie héréditaire

Les golfes des tempes se dégarnissent en premier : la peau y est fine, et la masse capillaire moins dense d’origine. Chez les hommes, le toupet et le front sont les zones les plus touchées.

Les femmes perdent de façon plus diffuse sur l’ensemble du crâne et perdent en densité, notamment au niveau de la raie.

Prévenir la calvitie : zoom sur les anti DHT


Qu’est-ce que la DHT ?

La testostérone est une hormone masculine, responsable de la virilité des hommes : voix grave, développement musculaire, fonctionnement sexuel et pilosité. Une enzyme, la 5 alpha réductase, transforme cette testostérone en DHT qui stimule la production d’une protéine dite « récepteur d’androgène ».

Chez un individu non atteint d’alopécie androgénétique, cette enzyme n’aura aucune conséquence sur la vie du cheveu. Chez les personnes à risques, le cycle de vie des cheveux ralentit et retarde l’émergence d’un nouveau cheveu. Le follicule s’atrophie et ne génère plus de nouvelles pousses.

Médicaments, méthodes naturelles et alimentation saine : comment faire baisser son taux de DHT ?


Plusieurs solutions ont été étudiées, pour éviter la destruction définitive du follicule pileux, responsable de la calvitie. Cela commence par la réduction de la production de l’enzyme 5 alpha réductase qui miniaturise les follicules pileux ou empêcher l’action de conversion de testotérone en DHT.

Traitements allopathiques anti DHT contre la calvitie

  • Le finastéride est bien connu pour son rôle catalyseur de l’enzyme en cause. Le traitement protège ainsi les bulbes capillaires pour un cycle de vie sain des cheveux. Une prescription médicale est obligatoire et ne concerne que les hommes souffrant d’alopécie androgénétique. Dès l’arrêt du traitement, la chute réapparaît.

Comme tout traitement, des effets indésirables peuvent apparaître, avec des conséquences dommageables pour l’équilibre psychosocial de vie du patient. Cela interfère sur les hormones masculines et n’est pas rare de présenter vertiges, problèmes de mémoire, mais surtout troubles de l’érection et baisse de la libido.

  • Le minoxidil est une lotion à appliquer localement 2 fois par jour, stabilise la chute, et aide à stimuler la repousse des cheveux. L’efficacité diffère selon le patient.

Les anti-DHT naturels


de nombreux aliments ralentissent la production de la DHT

Dans la nature, plusieurs aliments présentent des vertus pour stopper l’action de la DHT dans l’organisme.

Le zinc pour bloquer la DHT

Cet oligo-élément joue un rôle primordial dans le renouvellement cellulaire, en stimulant le métabolisme des glucides, lipides et des protéines.

Une cure sur du long terme permettrait de réduire jusqu’à 75 % la chute des cheveux, en renforçant la production de kératine.

Naturellement présente dans l’alimentation, une consommation régulière de zinc offre une alternative saine aux médicaments. Poisson, fruits de mer (huîtres), champignons blancs, légumes verts et céréales complètes en sont particulièrement riches.

La biotine, vitamine B8 contre la calvitie

Cette vitamine du groupe B est remarquable dans la lutte contre l’alopécie. Son action positive sur la régulation du système hormonal est certaine et limite considérablement la chute des cheveux.

Les cellules du cuir chevelu sont protégées de l’oxydation, pour un renouvellement capillaire optimal. La levure de bière et la gelée royale en contiennent. Le thon et œufs en ont en plus petite quantité.

Quels sont les aliments qui freinent naturellement la transformation de la testostérone en DHT ?


Les bienfaits de l’huile d’olive

Riche en antioxydants, sa concentration en acide azélaïque bloque l’enzyme 5 alpha-réductase (DHT), responsable de la calvitie. Utilisée directement en massage capillaire, elle active la circulation sanguine. La chute capillaire est maîtrisée, pour des cheveux plus vigoureux et soyeux.

5 bloqueurs de dht qui favorisent la durée de vie de vos cheveux

  • Les amandes et les noix, riches en lysine et vitamine E,
  • La catéchine du thé vert au fort pouvoir antioxydant,
  • Le saw palmetto (palmier nain) prometteuse qui bloque l’alpha-réductase.
  • La caféine en produit cosmétique majore l’afflux sanguin au niveau du cuir chevelu
  • La graine de citrouille, riche en zinc

Conclusion


Si vous n’avez pas de pistes sur la raison de votre perte de cheveux, cela peut-être une première piste à explorer, la présence de DHT dans votre organisme. Consultez votre médecin pour faire une analyse approfondie. 

Des questions sur la perte de cheveux ?  Contactez nos experts pour démarrer votre bilan capillaire gratuit et sans engagement.

Pas encore de commentaire !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.