MISE À JOUR SUR LE CORONAVIRUS (COVID-19): Nos mesures d’hygiène et de sécurité En savoir plus

MISE À JOUR SUR LE CORONAVIRUS (COVID-19) :En savoir plus

on parle de calvitie précoce lorsque l’alopécie androgénétique se déclare avant 35 ans

Tout savoir sur la calvitie précoce

La calvitie précoce n’est pas un problème isolé. Selon un sondage Ifop de 2014, la perte de cheveux concerne 7 % des 18-24 ans. 23 % des hommes et 93 % des femmes de moins de 35 ans la vivent au quotidien.

Parmi ces concernés, 42 % se disent préoccupés par ce phénomène. Si vous faites partie de ceux-ci, cet article est fait pour vous. Nous y expliquons le phénomène de la calvitie précoce, vous aidons à la reconnaître et passons en revue quelques solutions.

Sommaire


  1. Qu’est-ce qu’une calvitie précoce ?
  2. Des facteurs environnementaux en plus de la génétique
  3. 5 signes d’une calvitie précoce
  4. Calvitie précoce, quelles solutions ?
  5. Conclusion : agir rapidement en cas de calvitie précoce

Qu’est-ce qu’une calvitie précoce ?


Afin d’éviter toute confusion, précisons que nous parlons ici de la perte de cheveux héréditaire. Celle-ci est déclenchée par une sensibilité génétique des follicules pileux aux hormones androgènes.

Ces dernières accélèrent le cycle de vie des cheveux. La phase anagène est raccourcie, ils passent plus rapidement en phase catagène puis en phase télogène, provoquant leur chute et ultimement une calvitie. Nous évoquerons plus loin les facteurs pouvant aggraver ce phénomène.

On parle de calvitie précoce lorsque la perte de cheveux se déclare avant l’âge de 35 ans.

Les cheveux et la puberté

La puberté est parfois le théâtre de divers problèmes capillaires. C’est dû aux importants changements hormonaux se produisant à cette période.

Ils impactent plus les cheveux des garçons car leur organisme contient plus d’androgènes. Chez les femmes, les oestrogènes et la progestérone exercent sur ces hormones mâles un effet protecteur.

Concernant les facteurs de la calvitie précoce, une étude parue en 2017 en liste deux :

  • les antécédents familiaux de calvitie ;
  • la consommation d’alcool.

Des facteurs environnementaux en plus de la génétique


Cette manifestation précoce de la calvitie héréditaire peut être favorisée par des facteurs environnementaux ou l’hygiène de vie.

Ainsi, il est important de recevoir des conseils le plus tôt possible si vous pensez être atteint de calvitie précoce. Vous pourrez adapter vos pratiques pour éviter toute détérioration supplémentaire.

Le stress, l’alimentation et même les traitements capillaires font partie des choses qui peuvent aggraver le problème. Par exemple, ces habitudes plutôt en vogue pourraient aggraver une perte de cheveux héréditaire :

  • régime végétarien ou végétalien ;
  • stress ;
  • décolorations ou colorations.

5 signes d’une calvitie précoce


une perte de plus de 100 cheveux par jour peut-être le signe d’une calvitie précoceL’une des clés pour stopper une calvitie précoce est de savoir la reconnaître pour agir le plus tôt possible. Plus tôt vous agirez, plus vous pourrez sauver de cheveux.

Les signes qui concernent les hommes et femmes

  1. Perte de cheveux excessive

On parle d’excès lorsque plus de 100 cheveux tombent par jour. Comment le vérifier ? Dormez sur un oreiller dont la couleur contraste avec vos cheveux. Au réveil, comptez les cheveux sur votre oreiller.

Répétez l’exercice chaque matin pendant quelques semaines. S’il vous en perdez plus d’une douzaine par jour en moyenne, il est probable que vous ayez un problème.

  1. Cheveux qui s’affinent

Avant de tomber, les cheveux commencent souvent par devenir de plus en plus fins. Comment le vérifier ?

Chaque mois, prenez une photo de votre cuir chevelu. Soyez attentif à l’éclairage et gardez le même angle de prise de vue sur toutes les photos.

Comparez les photos après quelques mois. Si vous constatez que vos cheveux sont plus fins ou que vous voyez de plus en plus votre crâne à travers, ce peut être un signe de calvitie précoce.

Les signes masculins

  1. Ligne frontale qui recule

La calvitie commence souvent par la ligne frontale. Son premier signe le plus évident est un changement notable de celle-ci. Comment le vérifier ?

Le mieux est de trouver une photo de vous de face datant d’il y a quelques années. Placez-vous avec la photo devant un miroir et observez votre ligne frontale. Si elle a reculé, c’est signe d’alopécie androgénétique masculine.

  1. Couronne qui se dégarnit

Chez certains hommes, c’est le dessus de la tête, appelé aussi vertex ou couronne, qui se dégarnit en premier. Comment le vérifier ?

Pour examiner votre couronne, munissez vous d’un miroir de poche et placez-vous devant un miroir mural. Tenez le miroir de poche au-dessus de vous et regardez le miroir mural.

Vous pouvez également demander à quelqu’un de photographier votre couronne chaque mois puis comparer les photos pour avoir une idée de l’étendue du problème.

Les signes féminins

  1. Raie des cheveux qui s’élargit

Chez les femmes atteintes d’alopécie androgénétique, la perte de cheveux est diffuse. Cela signifie qu’elle est répartie sur toute la tête et non pas limitée à certaines zones comme chez les hommes.

Cette perte se fait donc visible au-dessus du crâne, au niveau où les cheveux se séparent. Comment le vérifier ?

Prenez tous les mois pendant quelques mois une photo de votre cuir chevelu. Idéalement avec le même éclairage et sous le même angle.

Comparez les photos après quelques mois à la recherche d’éventuels changements. Si vous avez une photo d’il y a quelques années du dessus de votre crâne, vous pouvez la comparer avec votre situation capillaire actuelle dans un miroir.

Pourquoi dois-je traiter ma calvitie précoce le plus vite possible ?

La perte de cheveux héréditaire ne s’arrêtera pas spontanément. Qui plus est, la précocité des symptômes est un facteur certain de sévérité.

En vous y prenant tôt, il est possible de ralentir ou de stopper votre alopécie. En revanche, attendre vous fait courir le risque que vos racines de cheveux meurent. Dans ce cas, il vous sera malheureusement impossible de faire repousser les cheveux perdus.

Même si certaines solutions existent aussi pour ce cas de figure, vous aurez de bien meilleurs résultats en optant pour elles dès que possible.

Puisque nous mentionnons la question des solutions, regardons de plus près lesquelles s’offrent à vous.

Calvitie précoce, quelles solutions ?


Hygiène de vie

Celle-ci est valable pour tous les types de perte de cheveux. Une bonne hygiène de vie permet à votre organisme de produire des cheveux en meilleure santé. Cela passe bien sûr par votre alimentation, mais aussi par les produits et pratiques capillaires que vous utilisez.

Médicaments

Les deux traitements médicamenteux dont l’efficacité contre l’alopécie androgénétique a été prouvée sont le minoxidil et le finastéride. De ces deux traitements, seul le minoxidil peut être administré aux femmes.

Ils fonctionnent mais présentent quelques contraintes :

Traitements naturels

Certaines plantes ont prouvé leur efficacité dans le traitement préventif de la chute de cheveux héréditaire.

Restez tout de même prudents lors de la recherche d’un traitement naturel. Les produits sont légion et beaucoup d’entre eux ne contiennent pas grand chose à part une bonne communication.

Vous trouverez des produits aux ingrédients majoritairement naturels développés par un médecin spécialiste de l’alopécie dans notre boutique en ligne.

Greffe de cheveux DHI

La méthode de greffe DHI est la plus indiquée pour traiter les cas de calvitie précoce. En effet, elle permet d’implanter des cheveux dans des zones qui ne sont pas encore complètement chauves.

En optant pour des implants capillaires à un jeune âge, vous avez qui plus est l’assurance d’une zone donneuse plus fournie. Il sera ainsi possible de prélever plus de greffons, qui seront plus vigoureux que dans quelques années.

Il peut aussi être intéressant de combiner greffe de cheveux DHI et traitement aux cellules souches.

Conclusion : agir rapidement en cas de calvitie précoce


On parle de calvitie précoce lorsque l’alopécie androgénique se manifeste avant 35 ans. Elle apparaît souvent à la puberté, autour de 18 ans ou 20 ans.

Elle est déclenchée par les changements hormonaux de cette période et peut être aggravée par des facteurs environnementaux.

Parmi les signes d’une calvitie précoce : les cheveux qui s’affinent ainsi qu’une perte de cheveux excessive. Les hommes voient leur ligne frontale et leur couronne se dégarnir. Les femmes constatent un éclaircissement au niveau de la raie des cheveux.

Une fois la calvitie précoce confirmée, le mieux est d’agir le plus vite possible pour sauver ses cheveux avant que leurs racines ne meurent.

Concernant les solutions, il existe des médicaments ou des produits naturels. Avoir une bonne hygiène de vie est également important, mais la seule solution durable est une greffe de cheveux, de préférence avec la méthode DHI.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas enregistrée.