Offre Summer Deal ! Économisez 400 € !

femme atteinte d'une pelade avec des taches chauves sur sa tête

Comment faire pour réduire les symptômes de ma pelade ?

La pelade ou alopécie areata touche entre 0,1 à 0,2 % de la population française, soit 60 à 120 000 personnes, selon les chiffres publiés par d’orphanet en 2007.

Les scientifiques étudient depuis de nombreuses années la relation entre l’AA et les maladies auto-immunes, la maladie cœliaque et les causes de l’alopécie areata.

De nouvelles études montrent que les patients qui ont reçu une auto-immunothérapie et modifié leur régime alimentaire ont vu leurs cheveux repousser avec succès. Nous allons examiner ces résultats plus en détail ci-dessous.

Sommaire


  1. Qui peut être touché par la pelade de cheveux ?
  2. Quels sont les symptômes ?
  3. Existe-t-il un traitement de la pelade ?
  4. Nouveau médicament autorisé contre l’alopécie areata aux USA en juin 2023
  5. La recherche médicale, active pour trouver un traitement
une pelade sur le crâne avec des taches chauves

Qui peut être touché par la pelade de cheveux ?


La pelade est un type d’alopécie touchant des personnes de tout sexe et de toute origine, à tout âge. Toutefois, les symptômes de l’alopécie areata (AA) apparaissent généralement chez les hommes et les femmes à l’adolescence. La majorité des patients atteints de pelade, les premiers signes de la maladie se déclarent avant l’âge de 20 ans.

L’alopécie chez les enfants est également une possibilité. Si un enfant a une première calvitie, ses chances augmentent de développer une pelade précoce plus tard dans sa vie. Les signes déclencheurs de la perte de cheveux commencent à partir d’une situation stressante ou traumatisante. Cela pourrait déclencher de futures « poussées ».

La durée d’un épisode d’AA dépend de chaque individu. Pour expliquer, cela dépend des autres conditions médicales qui contribuent aux symptômes de la perte de cheveux.

Qu’est-ce qui déclenche une pelade ?

La cause d’une alopécie areata vient d’une maladie auto-immune. Cette pathologie survient lorsque votre système immunitaire s’attaque lui-même. Pour le corps, il n’y a plus de distinction entre ses propres cellules et les cellules étrangères.

Ces maladies se présentent sous diverses formes et à des degrés de gravité variables. Bien entendu, certaines affections sont plus faciles à traiter que d’autres.

Quelles sont les maladies auto-immunes à l’origine de l’alopécie areata ?

L’étude de Muller et Winkelmann montre que les personnes atteintes de troubles auto-immuns, ont fréquemment une alopécie areata. Cela formerait des autoanticorps spécifiques à un organe. Ces anticorps sont pathogènes dans les deux troubles. Par conséquent, ils prouvent une existence étroite entre d’autres maladies auto-immunes et l’alopécie areata.

L’atopie a été signalée chez les patients atteints d’AA. Les patients avec une incidence de 1 à 52 % présentent des troubles atopiques (tels que la dermatite atopique).

L’une des principales associations systémiques des maladies auto-immunes sont les troubles thyroïdiens (tels que la maladie de Graves). Selon l’International Journal of Dermatology, une maladie thyroïdienne se développe chez 8 à 28 % des patients atteints d’alopécie areata, ayant participé à cette étude médicale.

Quelques exemples de maladies auto-immunes :

  • La dermatite atopique,
  • La polyarthrite rhumatoïde,
  • Le psoriasis,
  • Vitiligo,
  • Le lupus érythémateux,
  • Maladies de la thyroïde
  • Maladie cœliaque,
  • Anémie,
  • Diabète,
  • La maladie de Graves,
  • et la maladie d’Addison
homme atteinte de pelade sur la tête

Quels sont les symptômes ?


La pelade est une maladie, qui se distingue par la perte de poils tombant en petites plaques de forme ovale. Ces taches chauves peuvent apparaître n’importe où sur votre corps, y compris vos jambes, vos sourcils. L’ancien premier ministre Edouard Philippe est atteint d’alopécie areata sur sa barbe. Cependant, elle affecte plus manifestement les cheveux de votre cuir chevelu.

Les symptômes de l’alopécie areata peuvent évoluer vers une disparition totale de tous les poils du corps.

Lorsque cela se produit, l’AA évolue en pelade universelle et en alopécie totale.

La calvitie est le symptôme le plus courant, mais d’autres symptômes de l’alopécie areata sont également présents :

  • Poils en forme de point d’exclamation — Dans l’alopécie areata, les poils en forme de point d’exclamation sont un des principaux symptômes. Ces poils sont étroits à la racine et s’élargissent (d’où leur nom). On les trouve souvent autour des zones chauves.
  • Ongles des doigts cassants, dédoublés et/ou piqués — Dans la plupart des cas d’areata, les ongles sont piqués, ce qui leur donne une texture de peau d’orange. On peut également observer une ophiase sur les ongles, qui se traduit par une décoloration.
  • Alopécie en plaques — Taches chauves visibles, de la taille d’une pièce de monnaie, sur le cuir chevelu ou le corps.
  • Alopécie areata diffuse — L’alopécie diffuse est une forme rare de la maladie dans laquelle la perte de cheveux est éparse plutôt qu’en plaques circulaires définies.
  • Alopécie frontale fibrosante – Ce type d’alopécie se forme en bandeau sur le front et les tempes et se présente généralement sous la forme de cicatrices rouges ou de reliefs en zigzag.

L’alopécie areata est-elle douloureuse ?

La pelade ne provoque habituellement pas de douleur. Cependant, elle peut être pénible à vivre, car elle peut induire du stress et de l’anxiété. Comme les symptômes sont très visibles, il peut avoir un impact négatif sur votre santé mentale.

Le stress et l’anxiété aggravent votre situation de perte de cheveux. Il est recommandé de rejoindre un groupe de soutien avec d’autres patients atteints d’alopécie. Les forums, ainsi que de rechercher le soutien de vos amis et de votre famille, peut apaiser la situation.

Les choses à éviter quand on a une alopécie areata

Puisque vous n’avez plus de poils couvrant votre peau à certains endroits, votre peau est plus sensible aux éléments. Pour expliquer, la peau de ces zones sera plus sensible au soleil, ce qui peut causer des dommages supplémentaires. Par conséquent, vous devez éviter de vous exposer directement au soleil à ces endroits.

Il est important d’appliquer une crème solaire à indice de protection élevé est important sur les zones chauves de l’alopécie et de porter un chapeau ou un foulard.

Évitez le gluten ! Depuis 1995, des études ont été menées sur le lien entre la maladie cœliaque et l’alopécie areata. Des rapports ont montré que les symptômes de l’AA s’étaient améliorés avec un régime sans gluten.

Image d'un medecin cherche la meilleure méthode pour traiter la pelade

Existe-t-il un traitement de la pelade ?


Les causes de la pelade ne sont pas très connues. Par conséquent, aucun remède n’a encore été établi. Cependant, plusieurs traitements de l’alopécie areata existent et permettent de faire repousser les cheveux avec succès.

Le choix des traitements appropriés dépend également de la gravité de l’état et des causes de l’alopécie areata. Par exemple, les médecins essaieront différentes doses de médicaments et surveilleront la réaction de vos cheveux. Grâce à ce processus « d’essais et d’erreurs », vous pourrez trouver le bon traitement adapté pour la repousse capillaire et à stopper la propagation de la pelade.

4 traitements de l’alopécie areata :

  1. Immunothérapie topique — C’est le traitement le mieux documenté de l’alopécie areata. Le dinitrochlorobenzène (DNCB), le dibutylester de l’acide squarique (SADBE) et le diphencyprone (DPCP) sont les traitements recommandés. La diphencyprone a connu un taux de réussite de 17 à 60 % chez les patients atteints d’une alopécie totale ou universelle, et de 88 à 100 % chez les patients atteints d’une AA par plaques.
  1. Minoxidil topique. — Il est disponible sous forme de solution ou de mousse à 2% ou 5%. Seul le minoxidil à 2% doit être utilisé par les femmes, car une dose plus forte peut entraîner une croissance indésirable des poils du visage.
  1. Injections de corticostéroïdes – Les injections de stéroïdes peuvent avoir lieu toutes les 4 à 6 semaines et les patients peuvent constater une repousse des poils après 1 à 2 mois de traitement.
  1. Corticostéroïdes topiques (crème stéroïde) — De nombreux patients utilisent cette crème de traitement. L’ application locale de la crème stéroïde directement sur les zones affectées a permis d’observer des améliorations significatives de la croissance des cheveux chez de nombreux patients atteints d’AA.

Les signes de repousse des cheveux de l’alopécie areata se manifestent par une amélioration progressive de la densité des cheveux dans les zones chauves. Une indication claire des signes de repousse de l’alopécie areata est que de nouveaux cheveux commencent à pousser là où il y avait auparavant une calvitie. C’est un signe clair que le traitement de l’alopécie areata que vous utilisez est efficace.

Pfizer vient d'avoir le feu vert pour un nouveau traitement contre l'alopécie aerata

Nouveau médicament autorisé contre l’alopécie areata aux USA en juin 2023


Le groupe Pfizer vient d’obtenir en juin 2023 l’autorisation par la FDA de commercialiser un nouveau médicament qui donne un espoir à plus de 300 000 personnes souffrant de cette pathologie en outre-Atlantique. Le 10 août 2023, le Comité des Médicaments à Usage Humains (CHMP) donne un avis favorable pour l’autorisation du Litfulo sur le marché européen.

La firme pharmaceutique a fait appel à un groupe de patients de plus de 12 ans souffrant d’alopécie areata et ayant une perte de cheveux de plus de 50%. Après 24 semaines de traitement en se basant sur plusieurs dosages du ritlecitinib, la molécule s’est avérée efficace et bien tolérée. Ces essais cliniques ont été réalisés sur 118 sites dans 18 pays.

Le Litfulo, nom commerciale du médicament, est accessible sous forme de gélules et soigne dans 80% des cas des patients, observant une pousse capillaire après 6 mois d’utilisation. Les gélules se prennent une fois par jour indépendamment des repas.

La recherche médicale, active pour trouver un traitement


La pelade est plus visible pour les autres lorsqu’elle se trouve sur le cuir chevelu. La maladie peut avoir un effet profond sur votre estime de soi et votre qualité de vie. Des traitements efficaces, notamment le diphencyprone (DPCP) et d’autres médicaments d’immunothérapie permettent de la freiner.

Avec la nouvelle avancée en 2023, la recherche active contre cette maladie auto-immune donne à l’avenir une meilleure prise en charge dès détection des premiers symptômes.