Elithair vous dit comment savoir si on perd ses cheveux

Comment savoir si on perd ses cheveux ?

Depuis quelques temps, vous avez le sentiment que vos cheveux se font plus rares. Vous les retrouvez dans le drain après votre douche, sur votre oreiller chaque matin et vous inquiétez de plus en plus à chaque nouveau cheveu tombé … Bref, du coup, vous vous demandez comment savoir si on perd ses cheveux.

Vous pouvez souffler, notre article répond à cette obsédante question. Il vous explique ce qu’est une perte de cheveux anormale et comment l’évaluer. En bonus, il vous donne quelques conseils sur les mesures à prendre au cas où vous perdriez effectivement beaucoup (trop) de cheveux !

Sommaire


  1. Quand faut-il s’inquiéter de la perte de cheveux ?
  2. 2 tests pour savoir si on perd ses cheveux de façon anormale
  3. Est-ce que la calvitie se soigne ?
  4. Bonus : perdre ses cheveux n’est pas forcément une fatalité

Quand faut-il s’inquiéter de la perte de cheveux ?


Perdre ses cheveux est tout à fait normal et fait partie du quotidien. Vous n’avez donc pas de raison de vous inquiéter au premier cheveu coincé dans votre brosse.

En effet, on perd entre 50 et 100 cheveux par jour et cela est parfaitement normal. La dernière phase du cycle pilaire, appelée télogène, consiste en l’expulsion du cheveu, autrement dit… sa chute ! La pousse des cheveux reprend ensuite.

Avoir les cheveux qui tombent, c’est donc ok jusqu’à un certain point. La question est donc de pouvoir savoir quand ce point est dépassé.

2 tests pour savoir si on perd ses cheveux de façon anormale


Comment savoir si on perd ses cheveux le test du peigne

1. Test du “peigne”

Pour effectuer ce test, assurez-vous que votre dernier shampoing remonte à moins de 48 heures.

  1. Munissez-vous d’une feuille blanche et assurez-vous que votre dernier shampoing remonte au moins à 48 heures.#
  2. Glissez votre main à plat sur votre cuir chevelu, serrez les doigts puis faites les glisser de la racine à la pointe de vos cheveux.
  3. Desserez ensuite les doigts au-dessus de votre feuille blanche pour y faire tomber les cheveux prélevés.
  4. Répétez l’opération jusqu’à avoir couvert à peu près tout votre cuir chevelu, puis comptez les cheveux sur la feuille blanche. Au-delà de 50, c’est trop !

2. Test de traction

  1. Pincez une dizaine de cheveux entre votre pouce et votre index et tirez – pas trop fort – dessus.
  2. Faites ceci à 3 endroits différents de votre cuir chevelu.
  3. Si vous vous retrouvez avec plus d’1 à 2 cheveux par endroit testé, la perte de cheveux dépasse la moyenne.

Avant de vous jeter sur les premiers compléments alimentaires pour cheveux venus, parlez de vos problèmes de croissance des cheveux à votre médecin traitant. Il vous orientera vers un dermatologue.

Est-ce que la calvitie se soigne ?


Une fois réglée la question de comment savoir si on perd ses cheveux, il faut consulter un dermatologue C’est en vérité une question complexe. En effet, il existe presque autant de solutions contre la calvitie que de causes de perte de cheveux. Si vous êtes sûr que votre perte de cheveux est importante, il faut en trouver la cause.

On ne traite pas l’alopécie androgénétique comme celle due à une carence en fer, un changement de saison, un problème hormonal. Et ce ne sont que quelques unes des étiologies, il existe bien d’autres causes.

Faire un diagnostic cheveux avec un professionnel

Grâce à des analyses approfondies, votre praticien vous propose la solution adaptée selon vos données personnelles récoltées. Vous pourrez établir un plan de traitements d’alopécie s’il n’y a plus de renouvellement anormal du follicule pileux.

Perdre ses cheveux n’est pas forcément une fatalité


En résumé, il est normal de perdre chaque jour. Au-delà, on peut suspecter une perte de cheveux anormale.

Un test effectué à la maison permet d’observer l’évolution d’une perte de cheveux mais ne remplace jamais l’avis d’un spécialiste du cheveu. Après diagnostic, vous aurez plus d’éléments pour déterminer la cause :

  • Chute de cheveux hormonale ou liée à votre mode de vie : Commencez à stimuler la repousse en prenant soin de votre système immunitaire avec des acides aminés soufrés. Elles sont naturellement présentes dans les œufs, poissons ou encore légumineuses.
  • Une alopécie androgénétique diagnostiquée : Plusieurs solutions existent comme des traitements médicamenteux. La greffe de cheveux avec la méthode dhi reste à ce jour le seul traitement permanent pour retrouver une chevelure naturelle !

Besoin de conseils ? Vous pouvez prendre contact avec l’un de nos experts ou démarrer dès à présent votre analyse capillaire en ligne.

Pas encore de commentaire !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.