L’alopécie est un phénomène répandu qui touche, en France, de nombreuses personnes. Tandis que certain(e)s vivent très bien avec une perte de cheveux, d'autres cherchent des solutions tels que la chirurgie capillaire. Mais le désir de posséder une chevelure dense n’est pas qu’une volonté de l’ère moderne. Cela fait effectivement depuis longtemps que les gens réfléchissent aux traitements contre la calvitie.

Si les implants capillaires sont actuellement considérés comme l'une des méthodes les plus efficaces pour retrouver sa pilosité. Il aura fallu de longues années de recherches pour perfectionner les techniques FUE et DHI. Voici donc un bref aperçu de l'histoire de la greffe de cheveux.

histoire de la greffe de cheveux

Débuts au pays du soleil levant

Les débuts de l’histoire de la transplantation capillaire remontent à 1930 au Japon. Le Dr. Sasagawa y effectue les premières tentatives de greffe de follicules pileux sur une peau humaine. Neuf ans plus tard un autre dermatologue japonais, le Dr. Okuda, décrit une nouvelle méthode de greffe de cheveux. Qui sera, plus tard, connue sous le nom de technique dite de punch.

Le Dr. Okuda procéda au prélèvement du cuir chevelu sur les zones cicatrisées des sourcils ou des lèvres supérieures de victimes de brûlures. Ces nouveaux cheveux ainsi greffés se remirent à pousser naturellement.

Pour la transplantation, il a utilisé des follicules pileux de deux à quatre millimètres de diamètre. Cependant, comparée à la greffe de cheveux actuelle, cette méthode était encore très primitive et laissait des cicatrices sur les zones traitées.

Les origines de la technique du strip

Le chapitre suivant de l’histoire de la greffe de cheveux a été écrit en 1943. Toujours au Japon avec le dermatologue : Dr. Tamura. Celui-ci utilisant une méthode avec des greffes plus petites, contenant un à trois cheveux chacune.

Il les effectua en découpant une bande en forme de fuseau dans le cuir chevelu. La technique était très similaire à celle utilisée jusqu’à présent – la méthode de la bande. Le Dr. Tamura publia les résultats dans diverses revues médicales japonaises. Mais en raison de la Seconde Guerre Mondiale, ces résultats furent ignorés pendant longtemps dans le monde occidental.

Les prémisses new-yorkaises de la méthode FUT

Une autre étape importante dans l’histoire de la greffe capillaire fut franchie aux USA en 1959. Le Dr. Norman Orentreich constata qu’il existait des zones sur la tête étant épargnées par l’alopécie héréditaire. En règle générale les cheveux restant forment une couronne, située à l’arrière de la tête. Ceux-ci ont l’avantage de conserver leur longévité, contrairement aux cheveux déjà défaillants.

De cet anneau capillaire Orentreich fit extraire les racines des cheveux, qu’il transplanta ensuite sur les zones chauves. Le médecin américain utilisa un cylindre métallique pour prélever des greffes de quatre millimètres de la zone donneuse. Il re-transplanta ensuite celles-ci dans les zones dégarnies où elles se développèrent rapidement.

Ces découvertes ont marqué le début de l’ère des greffes esthétiques de cheveux. Les mêmes techniques sont encore pratiquées par des médecins du monde entier et utilisées par de plus en plus de patients. Les méthodes développées par Orentreich et Okuda devinrent la norme pendent les 30 années qui suivirent. Il n’y eut pas de progrès significatifs dans l’histoire de la greffe de cheveux au cours de cette période.

Vers des greffes de cheveux plus naturelles dans les années 80

Jusque dans les années 1980, cependant, les cheveux greffés avec la méthode du “punch” ne faisaient pas encore l’unanimité. Les cheveux nouvellement placés semblaient souvent très peu naturels. Dans les milieux professionnels, on parlait d’ailleurs d’effet “poupée Barbie”.

Par conséquent, plusieurs médecins commencèrent à utiliser des microgreffes encore plus petites (un à quatre follicules pileux). Cette avancée dans l’histoire de la greffe capillaire rendit la procédure encore plus populaire. Malheureusement les cheveux greffés ne semblaient toujours pas donner de résultats naturel chez de nombreux patients.

Dr. Carlos Oscar Uebel

La méthode Strip précédemment mentionnée, fut également ré-examinée dans les années 80 par le scientifique brésilien Dr. Carlos Oscar Uebel. Il utilisa une bande contiguë de la zone donneuse au lieu de greffes individuelles. Il fit cela à l’aide d’un scalpel avec lequel il divisa cette bande, qu’il réintégra ensuite aux zones receveuses.

La découverte des unités folliculaires

L’histoire de la greffe de cheveux continue grâce au Dr. Bob Limmer. Celui-ci fit une découverte – probablement par hasard – lors de la préparation de certaines greffes au microscope. Il y put constater que les cheveux, par nature, ne poussent pas individuellement mais en petits groupes.

Ces unités folliculaires (UF) sont constituées d’un à trois – voire dans des cas exceptionnels, quatre – follicules pileux. Cette découverte, prouva que l’utilisation d’UF en tant que greffons donnent une apparence beaucoup plus naturelle aux cheveux greffés que les micro greffes utilisés jusqu’à présent.

Années 90 : les débuts de la greffe FUE

Dans les années 1990, la plupart des instituts de greffe capillaire remplacent la méthode du “punch” par celle du “strip”. Au même moment, les médecins australiens Dr. Angela Campbell et son frère Dr. Ray Woods découvrent une nouvelle façon d’extraire les follicules pileux. Après avoir fait le constat que la découpe de grandes bandes du cuir chevelu causaient une douleur inutile au patients.

Au lieu d’un scalpel, ils firent l’utilisation de fines aiguilles et mirent au point l’extraction d’unités folliculaires. Cette méthode, plus confortable pour les patients, est aujourd’hui connue sous le nom de greffe de cheveux FUE (Follicular Unit Extraction). Celle-ci devint populaire au début des années 2000, et est maintenant considérée comme la technique de référence.

Etat actuel et futur de la greffe de cheveux

La technique FUE développée par Campbell et Woods a été depuis améliorée par le Dr. néerlandais Coen Gho, le docteur canadien Robert Jones ainsi que l’américain le Dr. John Cole peu après le tournant du millénaire. Ils ont amélioré le processus de leurs collègues australiens en l’adaptant à une utilisation de masse.

Mais l’histoire de la restauration capillaire continue encore d’évoluer. Par exemple, certains scientifiques travaillent actuellement sur la manière de perfectionner les instruments d’extraction. Les dernières avancées ont d’ailleurs permis de mettre au point un robot spécialisé dans les greffes de cheveux. Aussi de nouvelles avancées en dermatologie post opératoire permettent de mieux soigner les zones de peau touchées.

Les dates à retenir de l’histoire de la greffe capillaire

  • 1930: Le docteur japonais Sasagawa lance les premières expériences de greffes de cheveux.
  • 1939: Le dermatologue nippon, Dr. Okuda, développe la technique du punch.
  • 1959: le docteur américain Norman Orentreich devient le précurseur de la chirurgie capillaire moderne.
  • Années 80 et 90: la greffe FUT se perfectionne et évolue.
  • La méthode FUE devient le standard au début du XXI siècle. Elle à été depuis perfectionnée avec la technique DHI

Conclusion

Dr Balwi et son équipe à votre serviceComme vous venez de le lire, l’histoire de la greffe de cheveux remonte au siècle dernier. Des débuts effectués au Japon, aux nombreuses années de développement pour que les implants capillaires deviennent incontournables. Au fil du temps, de nombreux médecins et scientifiques ont pu parfaire les techniques actuellement utilisées.

Au fil du temps, la greffe de cheveux FUE s’est donc imposée comme étant la plus fiable pour récupérer votre chevelure. Celle-ci s’est d’ailleurs perfectionnée avec la méthode DHI. Le Dr. Balwi, avec qui nous travaillons, fait d’ailleurs parti des pionniers de cette technique. Il a depuis procédé à plus de 20.000 interventions de chirurgie capillaire via celle-ci, se forgeant une grande expérience dans le domaine.

Si vous souffrez également de calvitie et que vous souhaitez traiter efficacement celle-ci. Vous pouvez donc en toute confiance opter pour une greffe de cheveux en Turquie avec Elithairtransplant. Avec nous vous bénéficiez de plus de 10 ans d’expertise dans le domaine. Votre garantie de retrouver une chevelure dense tout en économisant de l’argent grâce à nos tarifs tout compris.

Gratuitement & sans engagement

Partager cet article