MISE À JOUR SUR LE CORONAVIRUS (COVID-19): En savoir plus

MISE À JOUR SUR LE CORONAVIRUS (COVID-19) :En savoir plus

que faut-il faire contre une pelade barbe

Pelade de la barbe, que faire ?

La barbe est pour beaucoup un symbole phare de la masculinité. Cela donne au contour du visage un petit plus. Cependant, l’alopécie n’affecte pas uniquement les poils du cuir chevelu et certains hommes souffrent de pelade de la barbe.

Les trous dans la barbe étant généralement très visibles, le moral des personnes touchées par cette maladie est généralement très affecté. Cet article vous explique ce qu’est la pelade de barbe. Il présente les autres raisons de chute de la barbe et fait le point sur les traitements envisageables.

Sommaire


  1. Quelles sont les causes d’une pelade de barbe ?
  2. Comment identifier une pelade de barbe ?
  3. Quel traitement pour la pelade de barbe ?
  4. La greffe de barbe comme solution permanente ?
  5. Conclusion : une pelade de la barbe ne doit plus être une fatalité

Quelles sont les causes d’une pelade de barbe ?


apprenez à identifier une pelade de barbe avant qu'il ne soit trop tard

L’alopécie areata est une forme très spéciale de la calvitie. Elle a deux autres versions, la pelade universelle et totale ou tombent respectivement les poils de tout le corps ou toute la tête.

Elle peut également affecter la barbe, on nomme cette variante alopecia barbae. C’est cette maladie que l’on nomme pelade ou encore perte de cheveux circulaire.

La pelade est une maladie auto immune. L’organisme se met soudainement à considérer les follicules pileux comme des corps étranger. Il va alors diriger les défenses immunitaires contre eux et causer leur chute.

Le déclencheur de cette variante de l’alopécie n’est pas bien identifié. On sait tout de même qu’elle peut être induite par un stress mental ou émotionnel intense, ou divers produits chimiques. Un facteur héréditaire semble également en jeu.

Distinguer la pelade de barbe des autres causes de chute de barbe

Si vous souffrez d’alopécie androgénétique, ou perte de cheveux héréditaire, celle-ci peut également engendrer une perte de la pilosité faciale.

Une mauvaise alimentation peut fortement affecter la croissance des poils. Si votre régime alimentaire comporte des carences en nutriments, votre organisme ne pourra pas assurer la croissance de votre pilosité. Cela concerne les cheveux comme tous les poils du corps.

Comment identifier une pelade de barbe ?


Si votre barbe est atteinte d’une pelade, vous le verrez très vite. Cette maladie se manifeste d’une façon bien distincte des autres formes de perte de cheveux de la barbe.

Les poils tombent soudainement et de façon circulaire. Du jour au lendemain, vous aurez donc dans la barbe une (ou plusieurs) zone dépourvue de cheveux et de forme ronde.

Si vous rencontrez un quelconque problème de perte de cheveux ou de barbe, tournez-vous vers un dermatologue pour être accompagné.

Quel traitement pour la pelade de barbe ?


La solution miracle pour faire repousser les poils dans les trous causés par l’alopecia barbae n’existe pas encore. Le plus souvent, il faut s’armer de patience, car l’alopécie areata ne détruit pas les cellules souches de follicules pileux.

Autrement dit, la chute n’est pas forcément définitive. Ainsi, dans la majorité des cas, la repousse des cheveux intervient l’année suivant la perte. Ceci dit, la repousse peut être suivie de rechutes qui se manifestent de façon erratique.

Pas de remède mais des médicaments pour encourager la repousse de la barbe

Il existe des traitements médicamenteux pour stimuler la repousse, qui vont différer en fonction du type de pelade :

  • Pelade peu étendue : on les traite généralement avec des applications ou injections de corticostéroïdes couplé à des applications de minoxidil. Les corticostéroïdes vont supprimer le système immunitaire et permettre aux cheveux de repousser, le minoxidil stimuler la croissance des kératinocytes. On utilise aussi parfois la crème Anthalin.
  • Pelade étendue : on la traite parfois avec la prise orale de corticostéroïdes. Ce n’est cependant pas optimal car ces médicaments ne peuvent pas être pris sur le long terme à cause de leurs effets secondaires. Une seconde option est l’application d’immunomodulateurs sur les zones dégarnies.

Là encore, les inconvénients sont nombreux. L’obligation de continuer le traitement pour que les cheveux repoussés ne tombent pas premièrement. Et deuxièmement, le fait que ces médicaments fonctionnent en induisant une réaction allergique peut être gênant.

Quelle qu’elle soit, la prise en charge médicamenteuse est délicate et nécessite absolument un suivi par un professionnel.

La greffe de barbe comme solution permanente ?


le dr balwi examine un patient souffrant d´une la pelade de barbe

Si vous êtes une personne atteinte de pelade de la barbe, vous pouvez bien entendu la raser complètement. De cette façon, les zones chauves ne sont effectivement plus visibles.

Pour les personnes avec une très forte croissance de la barbe, cette solution n’est pas suffisante. Les zones clairsemées sont effectivement de nouveau visibles après quelques heures.

De plus, nombreux sont ceux qui ne souhaitent pas se passer de barbe. La seule solution permanente qui puisse éventuellement aider à lutter contre l’alopecia barbae est donc la greffe de barbe. Cette intervention mineure qui se fait sous simple anesthésie locale n’est cependant pas toujours possible.

Greffe de barbe : dans quels cas de pelade de barbe est-elle adaptée ?

Nous l’avons vu, dans la plupart des cas de pelade de barbe, les poils repoussent dans l’année qui suit. De fait, si la chute date de moins d’un an, il n’est pas pertinent d’envisager une greffe capillaire.

Il existe également un risque que le système immunitaire attaque également les follicules pileux nouvellement greffés. Cependant, certains rapports médicaux font état de cas améliorés suite à des implants capillaires. La rechute est toujours possible, mais la transplantation améliore parfois la réponse aux traitements médicamenteux.

Il s’agit de bien se faire conseiller et accompagner par des professionnels expérimentés comme nos experts par exemple. Ceux-ci peuvent vous donner un premier avis et des conseils personnalisés, n’hésitez pas à les contacter. Si la transplantation n’est pas possible, les prothèses capillaires sont, elles, toujours de mise.

Conclusion: une pelade de la barbe ne doit plus être une fatalité


La pelade de barbe est une variante de l’alopecia areata appelée aussi alopecia barbae. C’est une maladie auto-immune qui provoque une chute circulaire des poils de la barbe.

Cette affection est encore mal comprise et se déclare brutalement. On sait cependant que le stress joue un rôle important, de même que l’hérédité. Les traitements médicamenteux existent mais ne font qu’encourager la repousse sans guérir la maladie.

Les cheveux repoussent souvent dans l’année suivant la chute. La greffe de barbe n’est que peu souvent indiquée car elle présente un risque de rejet des nouveaux follicules.

Certaines greffes ont cependant présenté de bons résultats.Quel que soit le choix de traitement, il est à faire accompagné par des professionnels expérimentés. Dermatologue dans tous les cas, et experts capillaires si l’on envisage une greffe de barbe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas enregistrée.