MISE À JOUR SUR LE CORONAVIRUS (COVID-19): En savoir plus

MISE À JOUR SUR LE CORONAVIRUS (COVID-19) :En savoir plus

un homme essaie de coiffer sa calvitie

La calvitie : signes, causes et solutions

Une calvitie peut commencer tôt, parfois avant l’âge de 21 ans. Pour certains hommes, elle est particulièrement difficile à supporter. Heureusement, des solutions existent pour la ralentir et même y remédier durablement

Encore faut-il pouvoir reconnaître un début de calvitie ! Cet article a été concocté pour vous aider à le faire et vous apporter au passage un éclairage complet sur ce sujet complexe.

Sommaire


  1. Comment détecter un début de calvitie ?
  2. Quelles sont ses causes ?
  3. À quel âge commence-t-elle ?
  4. Que faire face à un début de calvitie ?
  5. Les solutions à la calvitie
  6. Conclusion : prenez votre calvitie en main !

Comment détecter un début de calvitie ?


plan sur les golfes qui se dégarnissent, signe d'un début de calvitie

La chute du cheveu est une étape parfaitement normale du cycle pilaire. Elle est inquiétante et qualifiée d’anormale au-dessus de 100 cheveux tombés par jour. Vous perdez alors plus de cheveux qu’il n’en pousse, ce qui aboutit à un déséquilibre.

Pour vous aider à la reconnaître, voici une liste non exhaustive des signes d’un début de calvitie :

  • de nombreux cheveux restent dans votre brosse ou entre vos doigts lors du coiffage ;
  • vos tempes reculent ;
  • le dessus de votre crâne se dégarnit ;
  • vos cheveux poussent plus lentement et de façon inégale ;
  • votre chevelure perd en volume ;
  • les cheveux qui repoussent sont plus fins qu’avant ;
  • vous voyez davantage votre cuir chevelu ;
  • votre crâne à tendance à vous picoter.

Quelles sont ses causes ?


Cette liste vous présente les causes les plus courantes :

  • Les gènes : la plupart des calvities sont héréditaires. Une sensibilité génétique des follicules pileux aux hormones mâles, les androgènes, en est l’origine.
  • Le stress : il va avoir des répercussions sur la croissance capillaire. Celles-ci diffèrent selon le type de stress.
  • Une hygiène de vie inadaptée : un régime alimentaire insuffisamment équilibré peut être à l’origine de carences. Non comblées, ces dernières peuvent accélérer le développement d’une calvitie.
  • Des pathologies médicales sous-jacentes : en particulier les problèmes thyroïdiens et une maladie auto-immune peuvent en être la source.
  • Des médicaments et traitements médicaux : la radiothérapie et la prise de certains médicaments peuvent être aussi à l’origine de la perte de cheveux.

Touche-t-elle seulement les hommes ?

Non, les femmes aussi peuvent être touchées. Cependant, les organismes féminins et masculins ont des fonctionnements différents. C’est pourquoi nous traitons le sujet dans notre article dédié à l’alopécie.

À quel âge commence-t-elle ?


Due au stress, à des carences alimentaires, des maladies ou des traitements médicaux, elle peut se déclarer n’importe quand.

Pour la calvitie héréditaire, elle peut commencer tôt, parfois lors de la puberté, avant l’âge de 21 ans.

Cependant, chez la majorité des hommes, le recul de la ligne des cheveux devient visible aux alentours de la trentaine.

Le pourcentage d’hommes touchés augmente proportionnellement avec l’âge :

  • à 20 ans, 25 % de personnes sont atteintes
  • pour les personnes de 30 ans, c’est 30 %
  • à 40 ans, c’est 40 %, et ainsi de suite…

Notez bien qu’être touché ne signifie pas que vous allez vous retrouver chauve.

Que faire face à un début de calvitie ?


Certains gestes simples permettent de freiner un début de calvitie.

  • Séparez-vous des produits de soin agressifs pour le cuir chevelu
  • Effectuez des massages crâniens pour stimuler la circulation sanguine
  • Apprenez à gérer votre stress
  • Veillez à avoir une alimentation équilibrée
  • Faites une cure de compléments alimentaires

Vous pouvez également consulter un médecin pour un avis professionnel sur votre perte de cheveux.

Pour des informations plus détaillées sur comment réagir face à un début de calvitie, consultez notre article dédié.

Le traitement de la calvitie


Oui, il existe aujourd’hui un traitement pour – presque chaque – type de calvitie. Seules celles dues à une maladie auto-immune et à une radiothérapie ne peuvent être ​évitées. À savoir que la seconde est temporaire.

Pour les calvities dues au stress, à des carences, des médicaments ou des maladies, la solution est simple. Il s’agit de corriger le problème qui en est la cause.

Pour la calvitie héréditaire, c’est un peu plus complexe, puisqu’elle est inscrite dans nos gènes. Heureusement, depuis les années 1990, la médecine a mis au point des traitements pour la calvitie.

Les médicaments

Il s’agit du Minoxidil et du Finastéride . Le premier est une lotion capillaire que vous appliquez sur les zones touchées par la calvitie. Son fonctionnement reste en partie mystérieux. L’hypothèse la plus répandue est qu’il stimule la vasodilatation et donc la circulation sanguine au niveau du cuir chevelu.

Quant au second, le Finastéride, il s’agit de comprimés qui inhibent l’hormone responsable de la calvitie.

Il faut savoir qu’à l’arrêt du médicament, la calvitie reprend sa progression. Qui plus est, ces deux médicaments – plus particulièrement le Finastéride – présentent des risques d’effets secondaires.

La greffe de cheveux

Un autre traitement de la calvitie efficace est la greffe de cheveux. Il s’agit de prélever des racines de cheveux en bonne santé (généralement derrière la nuque) pour les implanter dans les zones dégarnies.

On réalise cette intervention chirurgicale légère de façon ambulatoire et sous anesthésie locale.

Vous obtiendrez plus d’informations sur le sujet sur notre page dédiée au sujet ainsi qu’en parcourant notre site web.

Calvitie : le dermatologue, médecin de référence

Il est important d’aller consulter un dermatologue dès que vous constatez un des signes annonciateurs de calvitie. Gardez tout de même à l’esprit qu’il est normal de perdre jusqu’à 100 cheveux par jour.

Il ne s’agit pas de compter minutieusement tous vos cheveux chaque jour. Partez du principe qu’une chute annonciatrice de calvitie se remarque.

En cas de doute n’hésitez donc pas à effectuer un bilan capillaire et ce le plus rapidement possible ! La vitesse d’action est importante : c’est d’elle que dépend la réussite d’un traitement contre la calvitie.

Conclusion : prenez votre calvitie en main !


La calvitie est le résultat d’une chute de cheveux anormale. Il est possible de la repérer en faisant attention aux signes qui l’annoncent.

Les causes possibles de la calvitie sont variées, mais la plus courante est héréditaire. Celle-ci se déclare généralement autour de la trentaine, et le pourcentage de personnes touchées augmente proportionnellement avec l’âge.

Au début, certains gestes simples permettent de la ralentir. Enfin, en ce qui concerne les traitements, ils dépendent des causes. Concernant la calvitie héréditaire, elles sont au nombre de deux : les médicaments ou la greffe de cheveux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas enregistrée.