MISE À JOUR SUR LE CORONAVIRUS (COVID-19): En savoir plus

MISE À JOUR SUR LE CORONAVIRUS (COVID-19) :En savoir plus

alopécie femme découvrez nos solutions pour enfin retrouver vos cheveux

Quelles sont les solutions pour traiter l’alopécie chez la femme ?

L’alopécie chez la femme, on en parle nettement moins que la calvitie des hommes. Pourtant, cette pathologie touche 20% des femmes après 50 ans. Son origine peut être génétique ou hormonale. Cependant, il existe aussi des facteurs aggravants, d’ordre biologique ou psychologique. Nous vous disons tout sur ses causes et les traitements pour y remédier.

Sommaire


  1. Qu’est-ce que l’alopécie chez la femme ?
  2. Alopécie chez la femme, que faire ?
  3. Comment prévenir l’alopécie féminine ?
  4. Alopécie féminine, comment la cacher ?
  5. Alopécie chez la femme, quelle coiffure ?
  6. Alopécie féminine, qui consulter ?
  7. Conclusion

Qu’est-ce que l’alopécie chez la femme ?


les symptômes de l'alopécie chez la femme diffèrent de ceux touchant les hommesL’alopécie est le terme médical pour parler de chutes de cheveux. L’alopécie androgénétique féminine désigne la calvitie chez la femme.

Elle se distingue des chutes de cheveux saisonnières, normales et brutales, car la calvitie est une perte de cheveux progressive. Chez la femme, la calvitie est diffuse et non localisée, contrairement au sujet masculin.

Elle entraîne une perte plutôt uniforme de la densité capillaire, mais elle n’engendre pas de calvitie totale. La patiente garde toujours les cheveux des tempes, de la ligne du front et de l’occiput.

Souvent héréditaire, sa cause peut aussi être due aux bouleversements hormonaux dans la vie d’une femme : grossesse, accouchement ou ménopause.

En outre, elle peut survenir suite à un gros choc, à un stress ou en raison d’une dépression. Autres facteurs de risque, un régime drastique ou des traitements médicaux lourds, comme une chimiothérapie.

Ma chute de cheveux est-elle normale ou pas ?

Il est possible de savoir si votre perte de cheveux est normale ou pas, grâce à un simple test. Pour cela, passez vos mains dans vos cheveux, avec les doigts bien écartés. Comme pour les peigner. À la fin, si vous ressortez avec plus de 50 cheveux entre vos doigts, ce n’est pas normal. Dans ce cas, nous vous recommandons de consulter un dermatologue, pour avoir un avis médical et des conseils avisés.

Alopécie chez la femme, que faire ?


Afin de trouver le traitement le mieux adapté à votre situation, il faut d’abord en connaître la véritable source. C’est pourquoi, nous vous recommandons de toujours consulter votre médecin, avant de tester un traitement. Plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • Les shampooings et soins anti-chutes : ils sont efficaces pour les pertes de cheveux relativement faibles, voire moyennes.
  • Les traitements médicaux : Les lotions formulées à base de minoxidil donnent aussi des résultats. Cependant, elles peuvent avoir des effets indésirables, comme donner un aspect gras à vos cheveux ou engendrer des allergies. Des compléments alimentaires à base d’acides aminés soufrés, ou des traitements hormonaux anti-androgènes peuvent être proposés. Néanmoins, il est important de se renseigner sur leurs possibles effets secondaires.
  • La greffe capillaire : c’est une intervention chirurgicale, de 2 ou 3 heures, pratiquée sous anesthésie locale. On y prélève des cheveux de l’arrière du cuir chevelu, pour les implanter à l’avant. Cette opération est la seule qui permet de traiter une calvitie de manière permanente mais Il est primordial de faire une analyse capillaire avant de prendre votre décision.

Comment prévenir l’alopécie féminine ?


Voici quelques solutions naturelles, efficaces pour une faible chute de cheveux, ou à titre préventif, pour éviter de les perdre :

  • Le massage du cuir chevelu : à l’aide d’huiles végétales ou essentielles, pour activer la circulation sanguine et nourrir les cellules capillaires. L’huile de coco et de ricin sont particulièrement recommandées. Vous pouvez aussi utiliser des herbes et des épices efficaces, telles que le romarin, la cannelle ou l’ortie.
  • Le coiffage des cheveux : utilisez une brosse en poils de sanglier. Plus douce que les brosses synthétiques, elles abîment moins les cheveux et minimisent le risque de les casser.
  • Une bonne alimentation : mangez varié et équilibré pour lutter contre la chute de cheveux. Il est aussi conseillé de consommer des aliments riches en oméga 3, zinc, fer, protéines et acides aminés soufrés. Sans oublier de respecter une bonne hygiène de vie.

Alopécie féminine, comment la cacher ?


L’alopécie est souvent considérée comme disgracieuse. Heureusement, des solutions pratiques existent pour la dissimuler. À vous de trouver celle qui vous sied le mieux :

  • Faire un tour chez le coiffeur : si votre alopécie est légère, vous pouvez choisir une coupe permettant de la camoufler. Avec l’aide de votre coiffeur, vous pouvez aussi essayer une coloration adaptée. Le mieux est d’en choisir une dans les tons clairs, pour diminuer le contraste entre cheveux et cuir chevelu.
  • Porter un accessoire de mode : un grand choix d’accessoires s’offre à vous pour camoufler votre alopécie. Foulards, chapeaux, turbans ou bonnets, il en existe de toutes les couleurs et formes. Selon la saison et suivant vos goûts, vous avez de quoi donner du style à votre tenue.
  • Opter pour une perruque : le mieux est d’en choisir une fabriquée avec des cheveux naturels. Préférez aussi une teinte se rapprochant de votre couleur, pour un effet plus naturel. Dans la même idée, vous pouvez opter pour des extensions, des postiches ou des toupets.
  • Utiliser un spray ou une poudre microfibres : ces microfibres colorées sont spécialement conçues pour les cheveux clairsemés. Ils sont pratiques car ils se fixent aux cheveux. De plus, ils restent en place jusqu’au prochain shampooing.

Alopécie chez la femme, quelle coiffure ?


nos conseils pour la coiffure idéale afin de cacher une alopécie féminineLe mieux pour masquer votre alopécie, c’est d’opter pour une coupe à mi- longueur. Il est aussi recommandé d’opter pour une coiffure très structurée, ou dégradée.

En donnant du mouvement à vos cheveux, cela crée du volume, et permet de dissimuler les zones dégarnies de votre cuir chevelu.

N’hésitez pas aussi à miser sur une frange, lorsque c’est possible. Cependant, veillez à ce qu’elle ne soit pas trop fine, et qu’elle démarre d’assez loin en arrière.

De plus, il peut être utile d’utiliser des rajouts, en cheveux naturels, de la même teinte que vos propres cheveux. Cela permettra d’apporter de la densité et du volume à votre chevelure.

Il existe des rajouts, ou volumateurs de cheveux. Ce sont des prothèses capillaires faciles à clipser à vos cheveux, pour permettre à ceux-ci de se mêler à ceux de la prothèse, pour un effet naturel. Vous pouvez les retirer la nuit, pour laisser votre cuir chevelu respirer.

Il est aussi possible de changer votre couleur de cheveux, contenant ou non des rajouts. Nous vous recommandons de faire appel à un coiffeur styliste, pour un résultat époustouflant.

Alopécie féminine, qui consulter ?


De manière physiologique, le cycle capillaire permet de régénérer nos cheveux. Le cuir chevelu expulse une petite quantité de cheveux, et d’autres se mettent à pousser pour les remplacer.

En moyenne, nous perdons jusqu’à 60, voire 100 cheveux par jour, ce qui est tout à fait naturel. Néanmoins, si votre chute de cheveux est bien plus importante, sur une période continue relativement longue (environs 3 mois), il est important d’en parler à un pharmacien ou à un médecin.

Le dermatologue est le médecin tout indiqué pour vous aider à diagnostiquer, expliquer et traiter votre chute de cheveux.

En effet, la santé de votre chevelure dépend intimement de celle de votre cuir chevelu, qui n’est autre que de la peau. En outre, le dermatologue pourra vous orienter vers un autre spécialiste si cela s’avère nécessaire.

Si la raison de votre perte de cheveux est hormonale, votre médecin vous orientera vers un endocrinologue ou un gynécologue.

Spécialiste des dérèglements hormonaux, il vous aidera à identifier la cause du problème et la traiter. Ménopause ou dysfonctionnement de la thyroïde, il cherchera à rétablir l’équilibre naturel de vos taux d’hormones, pour traiter le problème directement à la source.

D’autre part, il peut s’avérer utile de consulter un psychologue ou un sophrologue. En particulier si votre alopécie semble être due au stress ou à une dépression.

Conclusion


En conclusion, l’alopécie chez la femme est un phénomène qui peut avoir plusieurs sources. Elle est inesthétique et peut engendrer un complexe chez la patiente.

Mais grâce à des solutions variées, il est possible de camoufler ce problème, ou même le remédier de façon définitive grâce à la greffe de cheveux adaptée aux femmes. Selon vos préférences et votre budget, vous pourrez opter pour la solution qui vous convient le mieux.

Pour identifier la cause de votre alopécie, veuillez consulter un dermatologue. Il vous orientera vers la solution la mieux adaptée pour vous.

Dans tous les cas, il est important de protéger votre cuir chevelu du soleil, notamment contre les dangereux rayons, UVA et UVB.

Vous avez d’autres questions à ce sujet ou souhaitez avoir plus de précisions sur nos prestations ? Alors n’hésitez pas à contacter nos conseillers qui se feront un plaisir de vous répondre. Ils peuvent, en plus, vous proposer un bilan capillaire gratuit et sans engagement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas enregistrée.