Dès le matin le regard critique du miroir montre une ligne de cheveux en retrait et plus clairsemés. Cette prise de conscience est souvent source d’anxiété chez de nombreuses personnes touchées par l’alopécie. En terme de calvitie environ 80% des hommes et 20 % des femmes sont affectés par une perte de cheveux d'origine génétique. La forme la plus courante étant l’alopécie androgénétique. L'échelle de Hamilton-Norwood est celle qui gradue l'évolution de ce type de perte de cheveux. Celle-ci définie l’alopécie en sept étapes au total. Elle est considérée comme la norme internationalement reconnue pour évaluer la pelade. Le schéma Hamilton-Norwood constitue également la base du traitement contre la calvitie. Cet outil permet notamment a la greffe de cheveux de donner des résultats satisfaisants sur le long terme.

norwood hamilton et alopecie

Histoire de l’échelle Hamilton Norwood

Introduite dans les années 1950 par le Dr. James Hamilton. Depuis clarifiée et affinée par le Dr. O’Tar Norwood dans les années 70. Celle-ci est basée sur des études approfondies concernant la calvitie. Les deux médecins ont déterminés à partir de leurs résultats l’évolution typique de la chute de cheveux. Débutant initialement au niveau des tempes et du front et terminant par la diminution des cheveux sur le haut de l’arrière de la tête.

Dans la phase finale la zone chauve s’étend sur tout le crâne. Les cheveux restant formant généralement une couronne autour de l’arrière de la tête. Le cours d’une alopécie héréditaire peut être ralenti par des crèmes et des teintures dans le meilleur des cas – mais ne s’arrête pas. Les personnes affectées cherchent généralement un traitement efficace tel que la chirurgie capillaire.

Les sept étapes de l’alopécie androgénétique

L’échelle de Hamilton-Norwood distingue sept types différents de calvitie:

Type I : caractérisé par une rétraction minimale ou nulle de la racine des cheveux.

Type II : la perte de cheveux naissante est particulièrement évidente dans la région frontale de la tête. Des lignes claires émergent mais ne franchissent pas encore la limite qui définit une ligne imaginaire. La calvitie s’étend comme un arc sur la tête et se termine à environ deux centimètres devant les canaux auditifs externes.

Type III : la ligne de recul des cheveux dépasse la voûte de connexion située devant les canaux auditifs externes et continue son «travail de sape» vers l’arrière de la tête. Le schéma Hamilton-Norwood, défini la calvitie naissante à partir de cette étape.

Type IV : se caractérise par une perte progressive des cheveux dans la zone de la couronne. La perte de cheveux frontale est également plus prononcée qu’avec le troisième niveau. Une bande de cheveux moyennement denses sépare les zones touchées par la calvitie entre la région frontale de ceux de la couronne des cheveux.

Type V : la bande de cheveux entre les “zones de perte” du front et du vertex continue de s’amincir. Les cheveux restants sur les tempes et l’arrière de la tête prennent la forme d’un fer à cheval.

Type VI : la chute des cheveux sur les golfes continue de s’étendre et ceux existant au-dessus de la couronne n’est sont (presque) plus visibles. Les zones chauves commencent à “s’unir” et évoluent vers une calvitie complète.

Type VII : il ne reste plus qu’une bande de cheveux étroite à l’arrière de la tête. Ici l’alopécie atteint son stade final.

Effet “Wildfire” sur la vitesse de la perte de cheveux

La vitesse à laquelle la perte de cheveux progresse dépend principalement du moment où elle commence. Les personnes qui perdent beaucoup de cheveux avant l’âge de 20 ans peuvent déjà atteindre le stade V, VI ou même VII de l’échelle de Hamilton-Norwood à 30 ans.

Ce processus de chute est appelé “wildfire” (trainée de poudre). S’il reste suffisamment de cheveux dans la zone donneuse, il est recommandé de procéder à la greffe de cheveux. Surtout avant que la calvitie atteigne son stade final. Une chevelure retrouvée permettant de renforcer l’estime de soi et sa santé mentale.

La bénédiction d’une “éruption tardive”

En revanche, lorsque la perte de cheveux se produit pour la première fois vers 30 ans, le processus est beaucoup plus lent. Un certain stade de l’échelle de Hamilton-Norwood peut être atteint – mais aucune étape supplémentaire ne sera franchie. Un début tardif, en revanche, se produit lorsque la perte de cheveux commence au-delà de 40 ans.

Cette forme montre un rythme généralement très modéré et ne conduit à une alopécie complète que dans certains cas exceptionnels. Une greffe de cheveux peut être efficace au tout début du stade de l’échelle Hamilton-Norwood lors de “l’éruption tardive”.

Conclusion: sachez prendre les bonnes décisions contre l’alopécie.

En dépit de toutes les recherches et études scientifiques, aucune méthode miracle n’a encore été inventée pour lutter contre l’alopécie héréditaire. Une greffe capillaire est un moyen de traiter l’inévitabilité d’une calvitie par rapport au schéma Hamilton-Norwood.

Cependant, il est absolument conseillé de prendre cette décision uniquement après un diagnostic professionnel et des conseils détaillés. La chirurgie capillaire est une opération permanente. A Elithairtransplant nous nous sommes spécialisés dans les implants capillaires depuis de nombreuses années. Alors sachez confiez vos nouveaux cheveux à des experts pour une greffe de cheveux en Turquie réussie.